Les gestes qui sauvent deviennent une cause nationale

  • A
  • A
Les gestes qui sauvent deviennent une cause nationale
Près de 65.000 personnes sont formées aux premiers secours chaque année en France.@ AFP
Partagez sur :

Une campagne nationale est lancée mercredi pour inciter à la formation des gestes qui peuvent sauver des vies.

La formation aux premiers secours a fortement augmenté depuis les récents attentats en France et cette année les gestes qui sauvent deviennent une grande cause nationale. Ce mercredi, une campagne nationale est lancée pour inciter le plus grand nombre à se former.

Une hausse de 10% en 2016. Les demandes sont en hausse et les principales associations qui proposent ces formations parlent d'une augmentation de 10% en 2016. À la Croix-Rouge, où près de 65.000 personnes par an passent leur premier niveau de secourisme, on compte cette année 7 à 8.000 personnes supplémentaires formées. Les semaines post-attentats ont été déterminantes et Patrice Dallem, directeur du secourisme à la Croix-Rouge, explique que cette hausse a contribué à modifier le contenu des formations : "Nous avons développé un module qui n'existait pas, ciblé sur l'hémorragie de masse".

Les bons réflexes, en cas d'attentat. "Dans cette formation, on apprend aussi à se cacher", ajoute Patrice Dallem. "Quand vous êtes avec des tueurs qui sont lourdement armés, première chose à faire : se mettre en sécurité", rappelle le formateur qui explique également qu'un bon nombre de personnes demande à être formées sur la pratique du garrot. "On ne le faisait pas avant", se souvient le directeur du secourisme de la Croix-Rouge.

Seulement un tiers des Français formés. Toutefois l'association insiste : le risque d'attentat ne doit pas être la seule motivation pour être formé aux premiers secours. Car les accidents domestiques font près de 20.000 morts par an, un bilan qui ne bouge pas depuis 2010. Pourtant, seul un tiers des Français est formé aux premiers secours, à l'inverse de certains pays comme la Norvège, plus de 90% de la population connaît les gestes qui sauvent.