Charlie Hebdo : les Français plus en colère qu’apeurés

  • A
  • A
Charlie Hebdo : les Français plus en colère qu’apeurés
@ DON EMMERT / AFP
Partagez sur :

SONDAGE - C’est la colère qui est le sentiment dominant chez les Français, suite à l’attentat à Charlie Hebdo.

Une tuerie au sein de la rédaction de Charlie Hebdo et une prise d’otage sanglante dans un supermarché casher, 17 morts, 3 terroristes neutralisés. Suite à ces événements dramatiques qui ont frappé la France mercredi, puis, vendredi, les Français ressentent majoritairement de la colère et estiment que l’union nationale est une bonne réponse aux attentats terroristes. C’est ce que nous apprend un sondage Odoxa pour Le Parisien.

>> LIRE AUSSI - Quelle sécurité pour la marche à Paris; dimanche ? 

Beaucoup de colère, un peu de peine. À la question de savoir quels sentiments dominent le plus après les derniers événements, 61% des Français interrogées répondent la colère et une moitié d’entre eux se sentent peinés. La peur n’est ressentie que par 17% des personnes sondées. 

Une mobilisation très suivie. Alors que samedi, 700.000 Français ont manifesté dans plusieurs villes de province,la manifestation de dimanche après-midi qui doit se dérouler à Paris s’annonce historique. Et pour cause. Selon ce sondage, 81% des sondés se disent prêt à se mobiliser pour rendre hommages aux victimes de Charlie Hebdo. Et ce, quel que soit sa sensibilité politique, puisqu’à gauche (90%) comme à droite (75%) en passant par l’extrême-droite (78%), la mobilisation est présente. Toutefois, "cela ne signifie pas forcément qu’ils seront autant dans la rue, mais ce résultat indique un potentiel de mobilisation", explique Gaël Sliman, président de l’institut Odoxa. 

L’union nationale, largement approuvée. Les actes terroristes n’ont pas effrayé, ni divisé les Français. 79% des sondés trouvent que l’appel à l’union nationale est une bonne nouvelle. Ils sont, au contraire, 20% à estimer que "c’est une manœuvre politicienne hypocrite". 

>> LIRE AUSSI - Cinq choses à savoir sur les marches de dimanche