Les Français doutent de la neutralité du procès Clearstream

  • A
  • A
Les Français doutent de la neutralité du procès Clearstream
Partagez sur :

Un Français sur deux ne fait pas confiance à la justice pour mener un procès neutre, d'après un sondage.

Une majorité de Français (52%) ne fait pas confiance, dont 28% "pas du tout", à la justice pour mener le procès Clearstream en toute impartialité, sachant que Nicolas Sarkozy s'est porté partie civile dans l'affaire, selon un sondage LH2 pour nouvelObs.com publié lundi.

La question suscite d'ailleurs un clivage politique : si 65% des sympathisants de droite disent faire confiance à la justice, dont 72% de l'UMP, seuls 36% des sympathisants de gauche sont du même avis.

Malgré la complexité des faits, l'intérêt des sondés pour l'affaire est relativement élevé : 53% d'entre eux déclarent que le procès les intéresse, dont 21% "beaucoup". Cet intérêt augmente en fonction de l'âge et de la catégorie socio-professionnelle.

Le procès Clearstream est entré lundi dans sa deuxième semaine. La première avait été marquée par un échange d'"amabilités" entre sarkozystes et villepinistes et le lapsus de Nicolas Sarkozy. Dominique de Villepin sera auditionné mercredi par les juges.

Fiche technique : sondage effectué les 25 et 26 septembre auprès d'un échantillon de 1004 personnes, selon la méthode des quotas.

> Le dossier de la rédaction sur le procès Clearstream