Les Français divisés sur la construction de mosquées

  • A
  • A
Les Français divisés sur la construction de mosquées
Partagez sur :

41% des Français interrogés sont "contre" la construction de nouvelles mosquées mais 19% sont "pour" et 36% se disent "indifférents".

Les Suisses ont dit "non" dimanche par référendum aux minarets . Et les Français ? A la question "êtes-vous favorable à l'interdiction des minarets", 46% des personnes interrogées ont répondu "oui", contre 40% de non, 14% ne se prononçant pas, selon les résultats d’unsondage Ifop publié jeudi dans Le Figaro.

L’institut de sondages a aussi posé la question "êtes-vous favorables, opposé ou indifférent à l'édification de mosquées lorsque les croyants musulmans le demandent ?". La réponse est plus nuancée : 41% des Français interrogés sont "opposés", 36% se disent "indifférents", 19% ont répondu "favorables" et 4% ne se sont pas prononcés.

"Les Français sont partagés. Mais la crispation autour de l'islam n'a jamais été aussi forte", note le responsable du sondage Jérôme Fourquet, dans les colonnes du Figaro. A titre de comparaison, en 2001, lors d’un sondage similaire, le nombre d’"indifférents" à la construction de mosquées était supérieur, à 46%, et le nombre d’ "opposés" très inférieur, à seulement 22%.

Un autre sondage s’est lui intéressé à l’organisation d’un référendum sur cette question des minarets. En moyenne, les Français sont contre à 54% mais les avis diffèrent largement en fonction de la couleur politique des sondés : 61% des sympathisants de droite approuvent l'idée d'un référendum, contre 31% parmi les sympathisants de gauche, d’après une enquête BVA pour Canal +.

La France compte moins de dix minarets qui coiffent tous des mosquées dites "cathédrales". C’est-à-dire celles qui peuvent accueillir jusqu’à 2.000 fidèles. Le minaret de la grande mosquée de Paris qui date de 1926 est le plus ancien. Ceux de Strasbourg, Marseille, Toulouse Bayonne et Poitiers sont en construction. D’après le code des collectivités locales, ce sont les maires qui délivrent les permis de construire des édifices cultuels. Ils ne peuvent s’opposer à un projet qui se conforme au code de l’urbanisme.

> Les minarets, mode d'emploi

> Pourquoi les minarets cristallisent les peurs ?