Les expulsés du territoire français par nationalité en 2015

  • A
  • A
Les expulsés du territoire français par nationalité en 2015
La police aux frontières. Image d'illustration.@ JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Partagez sur :

Selon les statistiques 2015 de la police aux frontières, les Roumains et les Albanais sont les plus nombreux à avoir été expulsés en 2015.

En 2015, ils ont été 10.471 étrangers à être expulsés de la France hexagonale. En plus de ce total, on connait désormais aussi leurs nationalités, révélées mardi par Le Parisien qui a pu consulter les statistiques de la police aux frontières.

2.422 Roumains. Ce sont les Roumains qui ont été les plus nombreux à se faire expulser de France l'an dernier avec un total de 2.422 cas. Les ressortissants de ce pays doivent remplir certaines conditions pour rester en France, justifier par exemple d'une activité professionnelle. A défaut, ils deviennent expulsables.

Albanais et Maghrébins. En seconde position arrivent les Albanais avec 1.934 expulsions en 2015. Non membres de l'Union européenne, ils peuvent cependant rester en France sans visa pendant une durée maximum de 90 jours. Passé ce délai, ils sont aussi expulsables. Viennent ensuite les Algériens (831), les Tunisiens (772) et les Marocains (731). Des ressortissants de pays en guerre ont aussi été renvoyés chez eux : 19 Afghans, 11 Gambiens, 8 Iraniens, 10 Soudanais et 4 Érythréens. Concernant les 4 Syriens renvoyés en 2015, le ministère de l'Intérieur a précisé au Parisien qu'ils avaient été expulsés vers l'Égypte.

Et en outre-mer ? Concernant l'outre-mer, selon l'association d'aide aux migrants Cimade, 25.000 personne sont aussi expulsées chaque année des Dom-Tom, dont 4.000 à 5.000 enfants.