Les étudiants en médecine dénoncent le "fiasco" des épreuves d'internat

  • A
  • A
Les étudiants en médecine dénoncent le "fiasco" des épreuves d'internat
(Photo d'illustration.) @ AFP
Partagez sur :

Des épreuves d'internat avaient été annulées à deux reprises la semaine dernière, à la suite de dysfonctionnements. 

Environ 200 étudiants en médecine ont manifesté mardi devant le ministère de l'Enseignement supérieur pour dénoncer "le fiasco" des épreuves d'internat annulées à deux reprises et demander une refonte de l'examen qui détermine leur carrière. 

"C'est déprimant de travailler autant pour rien. On arrête de vivre pour passer cet examen qui détermine la suite de notre vie et une fois de plus les épreuves sont annulées", s'énerve Léa, stéthoscope autour du cou. Comme elle, environ 200 étudiants, selon la préfecture de police, se sont rassemblés à Paris scandant sous la pluie "plus jamais ça" et tenant des pancartes sur lesquelles était écrit "Relire des sujets, c'est pas compliqué", "Responsables sanctionnés", "#promo fiasco".

Des étudiants ont dû repasser des épreuves. La semaine dernière, deux des cinq épreuves classantes nationales informatisées (ECNi) ont été annulées à la suite de dysfonctionnements au grand dam des 8.900 étudiants de sixième année qui ont dû repasser ces épreuves.

Le premier report a été décidé car une des épreuves était "très similaire" à un sujet passé en 2016, ce qui avantageait les redoublants, avait expliqué le ministère de l'Enseignement supérieur. Le second était lié "à la confidentialité d'un des dossiers dont certains étudiants redoublants étaient susceptibles d'avoir connaissance" et à "un incident technique" dans un des centres d'examen.