Les endoscopies suspendues à l'hôpital Nord de Marseille

  • A
  • A
Les endoscopies suspendues à l'hôpital Nord de Marseille
Une centaine de patients ayant subi une endoscopie dans cet hôpital ont été rappelés. @ AFP
Partagez sur :

Une bactérie a été retrouvée sur neuf endoscopes vétustes de l'hôpital Nord de Marseille, révèle jeudi "La Provence". Une centaine de patients ont été rappelés.

Un germe pathogène a été découvert à l'hôpital Nord de Marseille, fin janvier, sur neuf endoscopes, ces appareils qui sont utilisés pour explorer l'estomac ou les bronches, révèle jeudi le quotidien La Provence. Ce germe, le pseudomonas, est une bactérie présente dans l'eau qui, une fois dans l'organisme, peut entraîner des infections graves pour les personnes fragiles.

Les endoscopies suspendues sauf les urgences. Depuis sa détection, le 20 janvier, les endoscopies ont été toutes suspendues, à l'exception des examens bronchiques urgents, qui peuvent être réalisés avec des appareils spéciaux, à usage unique, explique le quotidien régional.

Des patients rappelés. Une centaine de patients ayant subi une  intervention entre deux contrôles des endoscopes, entre le 11 décembre et le 11 janvier, dans cet hôpital ont été rappelés. Selon la direction, aucun patient ne serait en danger.

La machine de lavage. La machine qui sert à laver les endoscopes pourrait être à l'origine de la contamination. Lors d'un contrôle, il y a plusieurs jours, le germe y a été retrouvé. La direction a décidé dans la foulée d'accélérer le remplacement de ces appareils servant à laver les endoscopes et de vérifier la tuyauterie de l'hôpital. 

Un lavage manuel. Jusqu'à nouvel ordre, la direction a décidé d'un lavage manuel des endoscopes, avec des produits désinfectants forts, qui peuvent provoquer des effets secondaires très contraignants pour les personnels. Cette décision, dénoncée par les syndicats, intervient dans un contexte social explosif, puisqu'un préavis de grève général avait été déposé auparavant par les syndicats. 

Mais la situation ne devrait pas durer, assure la direction à la Provence. Elle précise n'attendre que le feu vert du comité de lutte contre les maladies nosocomiales pour utiliser de nouvelles machines lavant les endoscopes. Cela devrait être possible dès lundi.