Pourquoi le nombre de divorces baisse ?

  • A
  • A
Pourquoi le nombre de divorces baisse ?
@ Maxppp
Partagez sur :

Le nombre de divorces n'a pas cessé de diminuer depuis 2010. Comment expliquer cette tendance ?

C'est un chiffre qui tord le cou aux idées reçues. En 2012, le nombre de divorces en France est passé sous la barre des 130.000 par an pour la première fois depuis près de dix ans. Alors qu'en 2010 près de 134.000 désunions étaient prononcées, selon les chiffres de l'Insee, le constat est clair : on ne se sépare pas davantage pas ces dernières années. Mais alors, comment peut-on expliquer cette tendance ?

Moins de mariages de raison. Première explication de la baisse du nombre de divorces : le mariage est aujourd'hui un vrai choix, en France comme aux Etats-Unis. Le New York Times explique, dans un article publié au début du mois de décembre, "que le mariage a évolué dans sa forme moderne, basée sur un amour et des passions partagés". De fait, les mariages de raison sont sur le déclin. S'unir pour sécuriser les enfants ou pour les impôts ne passe plus uniquement par le mariage. Pour tout ça, il y a désormais le PACS. Les chercheurs de l'Institut national des études démographiques (Ined) soutiennent que le mariage a bel et bien retrouvé sa valeur d'union pour toujours.

Le mariage, une décision mûrement réfléchie. Mais avant de se décider à sauter le pas, les couples prennent aujourd'hui plus de temps. L'Ined constate que l'âge moyen du mariage est passé de 28 ans à 30 ans depuis 1999. Julie, mariée depuis 1 an et demi et habitante de la région de Montpellier, nous assure que la décision a été mûrement réfléchie : "Je me dis c'est pour la vie. On est plus adultes que ceux qui ont 20 ans. On s'est mariés à 33 ans, du coup on a pu payer notre mariage et choisir qui on invitait. On a pu organiser un mariage non contraint, à notre image. C'est quelque chose dans l'engagement." 

Le coût du divorce. Si les divorces reculent, c'est aussi en raison des coûts élevés de procédure. Mais en plus des frais de justice, se séparer implique également de trouver un logement séparé le plus rapidement possible. Bien souvent, la vente d'un appartement ou d'une maison se fait dans l'urgence, au risque de perdre de l'argent. Pour éviter ces tracas, de plus en plus de couples décident désormais de rester sous le même toit. Quitte à cohabiter, même s'ils ne s'aiment plus.