Les dissections de souris à l'école, c'est terminé

  • A
  • A
Les dissections de souris à l'école, c'est terminé
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les professeurs de biologie ont désormais interdiction d'utiliser des souris, grenouilles ou poussins pour enseigner.

Souvenirs, souvenirs. Qui n'a pas de souvenirs horrifiés d'un cours de biologie passé à disséquer une souris ou examiner une grenouille ? Bonne nouvelle, ce temps est désormais révolu.

Finis, donc, les évanouissements et les moues dégoûtées. Depuis la fin novembre, les dissections de souris sont interdites dans toutes les classes de collèges et lycées jusqu'au bac. Ainsi en a décidé ministère de l'Éducation nationale, salué lundi par l'association Antidote Europe.

Adieu souris, grenouilles. En pratique, les professeurs de biologie ont désormais interdiction d'utiliser des souris, des grenouilles ou des poussins pour enseigner. "Cette interdiction concerne donc les animaux vertébrés, élevés dans le seul but de les disséquer en classes de biologie de l'enseignement général", précise l'association de défense animale.

Dans le détail, les travaux pratiques de biologie "peuvent être réalisés sur des invertébrés (insectes, escargots, etc.) à l'exception des céphalopodes (pieuvre, etc.) et sur des vertébrés ou sur des produits issus de vertébrés faisant l'objet d'une commercialisation destinée à l'alimentation", écrit le ministère dans sa lettre envoyée à tous les recteurs d'académie. Les coeurs de boeuf et langues de veau continueront donc de faire la joie des lycéens.

On dit merci qui ? Les collégiens et lycéens peuvent remercier l'Europe. En effet, c'est grâce à une directive de l'Union européenne que ces travaux pratiques de biologie sont désormais prohibés.