Les dératiseurs de Paris manifestent, avec un rat mort sous leur banderole

  • A
  • A
Les dératiseurs de Paris manifestent, avec un rat mort sous leur banderole
Les agents demandent également une prime de 2.000 euros qu'ils disent avoir perdue. @ Jacques DEMARTHON / AFP
Partagez sur :

Une cinquantaine d'agents chargés de la dératisation de la Ville de Paris ont manifesté mardi à l'appel de la CGT et FO. 

Les agents chargés de la dératisation de la Ville de Paris ont observé mardi une journée de grève à l'appel de la CGT et de FO pour davantage d'effectifs et l'obtention de primes, manifestant avec un rat mort sous leur banderole. Quelque 50 agents, soit la quasi-totalité du service "Faune et actions de salubrité" chargé de la dératisation et des désinfections, se sont rassemblés sur le parvis de l'Hôtel de Ville pour dénoncer la "dégradation" de leurs conditions de travail et demander des revalorisations de carrière.

Une prime perdue. Les agents demandent également une prime de 2.000 euros qu'ils disent avoir perdue dans le cadre d'une réorganisation des services, a précisé la CGT, alors que les missions s'alourdissent, notamment dans la lutte contre la prolifération des rats. Par ailleurs, ils estiment n'avoir pas été "remerciés" comme l'ont été les agents de la propreté, après être intervenus comme eux sur les lieux des attentats du 13 novembre 2015 à Paris, selon le délégué Olivier Garret.

Discussions dans les semaines à venir. Les grévistes ont été reçus par le cabinet de la maire socialiste de la capitale, Anne Hidalgo. L'exécutif municipal a fait savoir que la maire adresserait une lettre de remerciement personnelle à chaque agent. Les discussions se poursuivront dans les semaines à venir sur les revendications.