Les députés adoptent le projet de loi "anti-djihad"

  • A
  • A
Les députés adoptent le projet de loi "anti-djihad"
@ Reuters
Partagez sur :

Le projet de loi de "lutte contre le terrorisme" vise à lutter notamment contre le départ de Français en Syrie.

Le texte adopté. L'Assemblée nationale a adopté jeudi en première lecture le projet de loi de "lutte contre le terrorisme" présenté par le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, notamment pour lutter contre le départ de ressortissants français tentés d'aller mener le djihad en Syrie.

Ce que le contient le texte. Examiné depuis lundi en procédure accélérée (une seule lecture par chambre), ce texte crée notamment une interdiction de sortie du territoire pour empêcher le départ de jeunes Français candidats au djihad vers la Syrie. Il instaure également un nouveau délit "d'entreprise terroriste individuelle" et la possibilité de blocage administratif de sites glorifiant le terrorisme. Le texte a été soutenu par l'ensemble des groupes, à l'exception des écologistes qui se sont abstenus.

>> LIRE AUSSI - Terrorisme : le volet Internet du projet de loi est-il "liberticide" ?

Ce projet de loi muscle et précise le plan du ministre de l'Intérieur contre les filières djihadistes présenté en avril. Objectif : mieux contrôler les candidats potentiels. Selon les derniers chiffres dévoilés par le ministre de l'Intérieur, sur les 930 Français impliqués dans le djihad en Syrie, 230 ont exprimé des volontés de départ vers la "guerre sainte". Pour empêcher leur départ, l'accent sera notamment mis sur la surveillance des réseaux sur internet.