Les cirques vont se mobiliser le jour de la manif contre la loi Travail

  • A
  • A
Les cirques vont se mobiliser le jour de la manif contre la loi Travail
Les cirques familiaux appellent à se bloquer le périphérique jeudi matin. @ AFP
Partagez sur :

Une mobilisation des cirques familiaux est prévue jeudi 26 mai, jour d’une nouvelle manifestation contre la loi Travail.

La journée du 26 mai s’annonce houleuse à Paris. Alors que les syndicats appellent à une nouvelle journée de mobilisation contre la loi Travail, l’association des cirques de famille de France prévoit de bloquer le périphérique parisien tôt jeudi matin. En cause : leur situation économique de plus en plus précaire. 70% des petits cirques seraient aujourd'hui à l’arrêt, faute de terrains disponibles dans les communes.

Entre 400 à 600 camions pour bloquer le périph'. Les cirques familiaux s’étaient déjà mobilisés à la fin du mois de mars, en effectuant une opération escargot. Entre 200 à 300 camions avaient bloqué le périphérique parisien.

Mais, pour jeudi prochain, la mobilisation pourrait être plus importante. "Nous attendons 200 à 300 camions des cirques de familles, mais aussi la même proportion du monde de la fête foraine", explique à Europe 1 Teddy Dubois, représentant du cirque Zavatta. Ce qui fait entre 400 à 600 camions qui partiront de la porte de Vincennes dès 6 heures du matin.

Entendu sur Europe 1
On est au bout du rouleau
Teddy Dubois, représentant du cirque Zavatta

L’Euro de foot bloqué ? Si les cirques sont toujours en discussion avec le ministère de la Culture pour trouver des solutions à leur manque à gagner, ils menacent, si les pourparlers n’aboutissent pas, de bloquer l’Euro de foot. "Ça sera alors énorme", prévient Teddy Dubois. "On ne pourra plus être pacifique tout le temps, il y aura de la casse", menace-t-il, avant de lâcher : "On est au bout du rouleau". Les gens du voyage pourraient eux aussi se joindre à cette mobilisation.

Mais Teddy Dubois espère une issue plus heureuse : "On veut que le gouvernement trouve un terrain d’entente avec nous", assure-t-il.