COP21, PSG : les cinq choses à retenir du week-end

  • A
  • A
COP21, PSG : les cinq choses à retenir du week-end
Partagez sur :

L’actualité ne s’arrête jamais. Europe1.fr vous résume ce qu’il y a à savoir si vous avez décroché pendant deux jours, les 28 et 29 novembre.

• La COP21 se prépare, non sans heurts

Lundi s’ouvre à Paris la conférence mondiale sur le climat, en présence de 150 chefs d’Etats étrangers. Un dispositif de sécurité particulièrement strict a été mis en place en raison du contexte particulier en France. Mais si l’état d’urgence empêche la tenue de toute manifestation, plusieurs milliers de personnes ont bravé cet interdit en organisant une chaîne humaine dans les rues de Paris pour dénoncer "l'état d'urgence climatique".

Une initiative qui a dérapé dans le milieu de l’après-midi quand plusieurs dizaines de manifestants, encagoulés et vêtus de noir, ont jeté des bouteilles en verre contre les CRS. Ces derniers ont répliqué à coups de gaz lacrymogènes et de grenades assourdissantes. Le préfet de police de Paris Michel Cadot a ensuite annoncé que les policiers ont procédé à 100 interpellations place de la République.

• Le PSG champion d’automne, Lyon coule à pic

z

Pour le premier match au Parc des Princes depuis les attentats du 13 novembre, le PSG n’a pas fait de détail face à Troyes (4-1) pour le compte de la 15e journée de Ligue 1. Une victoire, acquise grâce à des buts de Cavani, Ibrahimovic, Kurzawa et Augustin, qui permet au club qatari d’être d’ores et déjà sacré champion d’automne. Mais ce que l’on retiendra surtout de ce match, c’est le bel hommage organisé par le PSG, avec un immense drapeau bleu-blanc-rouge déployé sur la pelouse, une Marseillaise et la mise en ligne d’une vidéo de soutiens aux victimes des attentats, avec les voix, notamment, de Messi, Ronaldo, Zlatan ou encore Zidane.

À Lyon, la dynamique sportive est inverse. Après sa piteuse élimination de la Ligue des Champions en milieu de semaine face au modeste club belge de la Gantoise (1-2), l’OL, pourtant deuxième de Ligue 1, a explosé en vol, sur sa propre pelouse, face à Montpellier (2-4), vendredi soir. Et sans un Anthony Lopes en état de grâce, l’addition aurait être pu être encore plus salée…

 Royal : "Ce rassemblement national a fait du bien"

Le vendredi 27 novembre restera, sans doute, dans les livres de l’Histoire de France. Une cérémonie d’hommage aux victimes des attentats, solennelle et émouvante, a eu lieu dans la cour d’honneur des Invalides, présidée par François Hollande. Ségolène Royal, invitée du Grand rendez-Vous d’Europe 1 –iTELE – Le Monde, était au premier rang : "on sentait une dignité et un chagrin immense. Ce rassemblement national a fait du bien".

Interrogée sur ces drapeaux français qui ont flotté un peu partout en France ces derniers jours, Ségolène Royal, qui l’avait prôné en 2007 lors de sa campagne présidentielle – et elle n’a pas oublié les railleries dont elle avait alors été victime… -, se félicite : "huit ans après, c’était bien… La patrie, c’est important, l’unité nationale, c’est important. Ce sont des repères fondamentaux. On a repris ces symboles à l’extrême-droite. C’est pour cela que la gauche ne les utilisait plus. Elle avait abandonné les symboles nationaux au FN. Mais ce n’est pas possible, la République est à tous. Et les valeurs républicaines sont plus que jamais d’actualité."

• Le pape en Centrafrique, sous haute sécurité

pape

Le pape François s'est rendu en Centrafrique dimanche matin, dernière étape de sa tournée africaine, après le Kenya et l'Ouganda. Dans ce pays encore marqué par la guerre civile, la visite du souverain pontife faisait l'objet d'un très important dispositif de sécurité. Une visite qui a enchanté la population locale, comme cette habitante de Bangui rencontrée par l’envoyée spéciale d’Europe 1 : "Il fallait qu'un homme de Dieu vienne pour changer la destinée de la Centrafrique. Nous savons qu'il est arrivé pour ce changement et que la paix va revenir".

Le pape, lui,a lancé un appel à résister à la "tentation de la peur de l'autre", d'une ethnie ou de religions différentes. Il a également espéré que les élections présidentielles et législatives - dont le premier tour est prévu le 27 décembre - vont aider à "ouvrir une nouvelle étape" en Centrafrique.

• Le trio de Téléphone va repartir en tournée en France

Louis Bertignac, Jean-Louis Aubert, et Richard Kolinka, tous trois ex-membres du groupe Téléphone repartent en tournée en 2016 ! Et ils ont quelques grosses dates au programme, dont un concert pour les 25 ans des Vieilles Charrues, le 14 juillet, a révélé Europe 1 dimanche matin. Le trio évoluera en revanche toujours sans sa bassiste, Corinne. 

r

L’ancienne formation de Téléphone s'est déjà produite à guichets fermés à Paris, à Lille et à Lyon, ces derniers mois, dans des concerts confidentiels. Tout le monde se demandait alors si c'était juste pour le plaisir ou si cela allait prendre une autre forme. Désormais, on est fixé. Et les dates de concert sont même déjà disponibles ici.

• Et sinon…

- 1,5 million de migrants illégaux sont entrés en Europe en 2015, selon le président du Conseil européen, Donald Tusk
- Attentats : "les questions insistantes" de Salah au vendeur de détonateurs
- A 14 ans, il vole une voiture et s'encastre... dans une crèche