Les chauffeurs de taxi pourraient bloquer l'accès au stade de l'OL

  • A
  • A
Les chauffeurs de taxi pourraient bloquer l'accès au stade de l'OL
@ JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :

MENACE - Toujours remontés contre la concurrence des VTC, les taxis lyonnais menacent de gêner l'accès au Parc OL, mercredi prochain. 

Les supporters lyonnais auront peut-être quelques difficultés pour se rendre au Grand stade de l'Olympique lyonnais, mercredi prochain pour la venue des Girondins de Bordeaux. Et pour cause, les chauffeurs de taxi toujours remontés contre les VTC, menacent de mener une action devant le nouveau stade de l'OL. Leur but est de protester contre le partenariat entre le club rhodanien et Uber, selon les informations du Progrès

Une application pour aller au stade. Le club de foot lyonnais a signé un partenariat avec le géant américain Uber pour que ses spectateurs puissent se rendre au stade via l'application Parc OL. "Uber est présent à Lyon depuis 2013 et il nous a semblé naturel de poursuivre notre développement local en nous associant à l’un des lieux les plus vibrants de la région", expliquait Alexandre Droulers, le General Manager de Lyon, dans un communiqué la semaine dernière. 

Stade-de-Lyon-places-960x640_reference

"Aulas est quelqu'un d'intelligent". Les chauffeurs de taxi, qui mènent depuis trois jours en France une fronde contre la concurrence des VTC, ont donc décidé de faire pression sur Jean-Michel Aulas. "L'OL va revenir sur ce partenariat", estime même Pascal Wilder, président de la Fédération Rhône des taxis indépendants dans les colonnes du Progrès. "Jean-Michel Aulas qui, d'ailleurs, ne se déplace qu'en taxi, est quelqu'un d'intelligent. Il est à même de comprendre qu'une société comme Uber ne paie pas d'impôts en France et qu'il est important de faire travailler localement". La balle est dans le camp de l'OL.