Les Champs-Elysées rendus aux piétons dimanche

  • A
  • A
Les Champs-Elysées rendus aux piétons dimanche
L'avenue des Champs-Elysées.@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Les Champs-Elysées seront réservés aux piétons le premier dimanche de chaque mois à partir du 8 mai.

Qui n'a jamais voulu se balader au milieu des Champs-Elysées et traverser où il le souhaitait, sans craindre pour sa vie ? Dessinée sous Louis XIV pour être un lieu de promenade, l'avenue des Champs-Elysées à Paris retrouvera dimanche la quiétude de sa vocation première : piétons et cyclistes y seront désormais seuls bienvenus et les voitures interdites le premier dimanche de chaque mois.

Se balader et redécouvrir l'avenue. C'est "la plus belle avenue du monde mais nous voulons la montrer encore plus belle", explique Anne Hidalgo, la maire PS de Paris qui multiplie depuis son début de mandat, en 2014, les initiatives pour faire diminuer la circulation automobile dans la capitale. "Quand on marche sur l'avenue sans le vacarme de la circulation, on redécouvre des perspectives, des façades, des paysages. C'est vrai que tout touriste étranger qui passe par Paris veut à juste titre venir sur les Champs-Elysées. Mais nous voulons ramener les Parisiens vers ce lieu emblématique qui leur appartient", dit-elle.

Un dimanche par mois. Dimanche, de 12h00 à 20h00 - des horaires particuliers en raison des commémorations du 8 mai - les voitures ne pourront plus rouler entre la place de la Concorde et le carrefour George-V/rue de Washington. Les prochaines éditions dureront toute la journée. Les autobus pourront passer au niveau du Rond-Point, l'avenue Churchill entre le Petit Palais et le Grand Palais sera également piétonnisée. Les "premières éditions vont nous servir d'expérimentation", indique Christophe Najdovski, adjoint EELV à la maire, chargé des Transports.

Des journées thématiques à l'étude. Certaines de ces journées seront peut-être thématiques, comme le 5 juin à l'occasion des "24 heures Velib'" entre Rond-Point et Concorde. Mais "ce dimanche, c'est juste une ouverture aux piétons. Juste le plaisir de se balader", ajoute le responsable. "Rendre la plus belle avenue du monde aux piétons, c'est faire en sorte qu'on profite autrement de cette avenue, c'est aussi remettre la marche au centre des déplacements en ville. Paris est une ville tout à fait adaptée à la marche", explique-t-il.