Les avocats de Villepin ciblent Sarkozy

  • A
  • A
Les avocats de Villepin ciblent Sarkozy
Partagez sur :

La défense de l’ancien premier ministre a dénoncé, mercredi, le "rôle omniprésent" du chef de l'Etat pendant le procès Clearstream.

Ils sont unanimes. Pour tous les avocats de Dominique de Villepin, le dossier Clearstream porte depuis le départ l’empreinte de Nicolas Sarkozy. "L’empreinte du désir d’un prince capricieux" a expliqué lors de sa plaidoirie l’un des quatre avocats de Dominique de Villepin, Luc Brossolet.

"A l’Elysée, on trépigne et on se préoccupe trop de ce procès" a martelé Me Brossolet dénoncant "l'hyper partie" civile Nicolas Sarkozy, sans qui ce dossier n'aurait jamais existé :


Pour Maître Leclerc, Nicolas Sarkozy est "un empereur romain qui a baissé le pouce" pour exiger la condamnation de son ancien rival :


Le procureur Jean-Claude Marin a estimé mardi que Dominique de Villepin n'était "ni l'instigateur, ni l'organisateur" de la manipulation menée avec de faux comptes bancaires de la société Clearstream, mais son "complice en raison de son silence et de son inaction". Il a requis mardi 18 mois de prison et 45.000 d’euros d’amende contre l’ancien premier ministre. Le jugement sera mis en délibéré vendredi après les plaidoiries de la défense.

Europe1.fr avec Pierre Rancé