Les autoroutes à 110 km/h, ce n'est pas pour maintenant

  • A
  • A
Les autoroutes à 110 km/h, ce n'est pas pour maintenant
Partagez sur :

Depuis jeudi, la vitesse maximale autorisée est ramenée à 110 km/h à titre d'expérimentation sur 180 km d'autoroutes de Lorraine.

"Il n'y a pas besoin de règles nouvelles si on respecte bien les règles actuelles", a déclaré jeudi le secrétaire d'Etat aux Transports Dominique Bussereau. Dans son sillage, plusieurs membres du gouvernement ont écarté dans la journée la possibilité de généraliser, à court terme, la limitation de vitesse à 110 km/h aujourd'hui appliquée sur certains tronçons d'autoroutes.

Dominique Bussereau s’exprimait après la parution d’un article du journalLe Parisien laissant entendre que le gouvernement envisageait de généraliser la limitation de vitesse à 110 km/h imposée sur certains tronçons d'autoroutes, notamment en Lorraine.

"Si on s'apercevait dans quelques années qu'on respectait mal les règles actuelles, on en créerait d'autres, mais pour l'instant l'objectif c'est leur respect strict", a poursuivi Dominique Bussereau.

"Ce n'est pas une mauvaise idée, mais ce n'est pas la priorité. Ce qu'il faut, c'est réduire globalement la vitesse", a pour sa part commenté sur RMC la secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie, Chantal Jouanno. Selon elle, passer de 130 à 110 km/heure permet cependant de réduire de 6% les émissions de gaz à effet de serre (responsables du réchauffement).

Depuis jeudi matin, la vitesse maximale autorisée est ramenée à 110 km/h à titre d'expérimentation sur les 180 km d'autoroutes non concédées de Lorraine (A30, A33, A330 et A313, soit environ la moitié du réseau régional).