Les auto-écoles mentent sur les chiffres de réussite

  • A
  • A
Partagez sur :

Entre les chiffres du ministère de l'Intérieur et ceux donnés par les auto-écoles, il y a un gouffre. Les officines présentent des taux de réussite très supérieurs à la réalité.

Si vous cherchez une bonne auto-école pour réussir votre permis de conduire du premier coup, soyez vigilants ! Selon une analyse de l'UFC-Que Choisir, publiée mercredi, 70% des auto-écoles affichent des taux de réussite au permis de conduire totalement fictifs. Cette étude a tout simplement comparé, pour 2015, les résultats officiels du ministère de l'Intérieur et ceux que déclarent les auto-écoles à leurs clients. Les différences sont pour le moins surprenantes. Tout comme leur origine : les auto-écoles n'ont en fait aucune obligation légale d'afficher leurs taux de réussite.

"Pas de l’approximation, de la mystification". Les résultats de l'analyse de l'UFC-Que Choisir sont sans appel : la moitié des auto-écoles "enjolivent" leurs résultats à l'examen du code. C'est encore plus criant pour l'épreuve pratique puisque là, ce sont les trois quarts qui annoncent des chiffres farfelus. "Dans près de 18% des cas, les auto-écoles donnent des chiffres qui s’écartent de plus de 20 points de la réalité. On n'est pas dans l’approximation, on est dans la mystification la plus totale. Par exemple, une auto-école a prétendu à nos enquêteurs que son taux de réussite à l'examen du code était de 85%, or dans la réalité, ce taux est de 35%", détaille Antoine Autier, de l'UFC-Que Choisir

Un permis à 1.800 euros en moyenne. Du coup, cela induit en erreur le consommateur : il s'inscrit dans telle ou telle école de conduite, croyant décrocher facilement son permis mais bien souvent, comme 40% des candidats, il le rate la première fois. Du coup, il reprend 15 ou 20 heures supplémentaires, faisant ainsi bondir le coût du précieux papier rose. Au final, on arrive à un permis à 1.800 euros en moyenne.