Les attentats du 13 novembre ont fait baisser la fréquentation de Disneyland Paris

  • A
  • A
Les attentats du 13 novembre ont fait baisser la fréquentation de Disneyland Paris
Disneyland Paris a subi une baisse de fréquentation et des annulations de réservations après les attentats du 13 novembre.@ THOMAS SAMSON / AFP
6 partages

Disneyland Paris avait décidé de fermer du samedi 14 au mardi 17 novembre inclus, une première pour le parc d'attractions ouvert depuis 1992.

Disneyland Paris a subi une baisse de fréquentation et des annulations de réservations après les attentats du 13 novembre, a indiqué mardi son exploitant Euro Disney en annonçant un chiffre d'affaires trimestriel en repli de 1,1%. Les ventes de son premier trimestre décalé s’élèvent à 337,6 millions d'euros, contre 341,5 millions un an plus tôt. "Nous avons constaté une forte demande jusqu'aux événements du 13 novembre, suite auxquels nous avons enregistré des annulations de réservations durant la seconde moitié du trimestre", détaille Euro Disney.

Fermeture de quatre jours. "La destination a également été impactée par notre décision de fermer nos parcs à thèmes pendant quatre jours, en respect de la période de deuil national", a indiqué Tom Wolber, président d'Euro Disney S.A.S. La première destination touristique privée en Europe, avec 14,8 millions de visiteurs en 2015, avait en effet décidé de fermer du samedi 14 au mardi 17 novembre inclus, une première pour le parc d'attractions ouvert depuis 1992.

Moins 8% de fréquentation. Le groupe ne détaille pas jour par jour l'impact des attentats sur la fréquentation de ses deux parcs à thèmes mais fait état d'une baisse de 8% sur l'ensemble du trimestre. Cette baisse "a été partiellement compensée par une augmentation de 4% de la dépense moyenne par visiteur", est-il précisé. Ce sont surtout les Français, les Néerlandais et les Britanniques qui ont moins visité Disneyland au cours du trimestre, "une baisse partiellement compensée par une augmentation du nombre de visiteurs espagnols".