"Les abattoirs sont le bras armé de notre porte-monnaie"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Après la révélation d'un nouveau scandale de maltraitance dans un abattoir des Pyrénées-Atlantiques, Brigitte Gonthières, porte-parole de l'association L214, a appelé à réfléchir à nos propres responsabilités.

INTERVIEW

"Face à ces images, on peut se demander quelles responsabilités on a". Sur Europe 1 mercredi, Brigitte Gonthières, porte-parole de l'association L214 - à l'origine de la vidéo accablante tournée dans l'abattoir de Mauléon-Licharre - s'est interrogé sur le rôle que l'on joue tous dans ces méthodes d'abattage.

La très forte demande de viande en cause. Pour la porte-parole de L214, les abatteurs sont "le bras armé de notre porte-monnaie, ils tuent les animaux sous notre ordre". Brigitte Gonthières souligne par ailleurs que l'immense majorité des hommes carnivores ne sont pas capables de tuer eux-mêmes. Aux abatteurs, "on demande de tuer tous les jours, de faire des gestes qu’on ne pourrait même pas faire", s'est-elle indigné. Une routine glaçante, qui pourrait expliquer les gestes déshumanisés et extrêmement violents des salariés de l'abattoir de Mauléon-Licharre, filmés à leur insu par l'association.

L'impossibilité de tuer dignement. Pour Brigitte Gonthières, il est tout à fait impossible de "tuer les animaux dans la dignité et le respect". "Ce sont des êtres sensibles, à l'odorat très développé. Quand ils arrivent dans un abattoir, ils sentent le sang de leurs congénères, ce qui est très stressant", a-t-elle indiqué.