Le whisky prend un coup de jeune

  • A
  • A
Le whisky prend un coup de jeune
Les Français sont les champions du monde de la consommation de whisky.@ DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :

Le whisky, le spiritueux le plus vendu en France, attire de plus en plus de jeunes avides de découvertes. 

REPORTAGE

La France aime prendre un petit scotch. Le pays du vin est également le plus grand consommateur de whisky au monde, avec 2,15 litres consommés chaque année par habitant. Le whisky, qui représente 40% du marché des spiritueux dans l'hexagone, loin devant le pastis ou la vodka, est également apprécié par un nombre croissant de jeunes. Alors que se tient ce week-end à Paris le "Whisky Live", le plus grand salon européen en la matière, Europe 1 est parti à la rencontre de ces nouveaux convertis.

Des consommateurs moins attachés à une marque. L’image surannée d’un grand-père, assis au coin du feu avec sa sempiternelle boutique de whisky s’est petit à petit écornée ces dernières années. Les nouveaux consommateurs sont jeunes, des trentenaires et des quadragénaires moins attachés à une seule marque, mais au contraire avides de découvertes.

"Je n’ai pas le whisky que je vais acheter tous les mois. Ce que j’aime, c’est la diversité. Dans mon entourage, de plus en plus de gens vont vouloir se faire plaisir plutôt que boire pour boire", raconte Boris, 32 ans et déjà amateur éclairé.

Le profil de l’amateur a évolué. Si le plus gros des ventes se fait toujours en grande surface, le profil de l’amateur de malt a bel et bien évolué. "Vous allez trouver des jeunes consommateurs de 25 ans qui connaissent déjà tout du whisky. Il y a aussi des quadras qui découvrent progressivement et veulent tester le whisky japonais, par exemple. Il y a aussi une nouvelle vague davantage portée sur les cocktails", assure Thierry Benitah, directeur général de "La maison du Whisky".

Quel que soit le mode de consommation, en cocktail, avec ou sans glace, la demande est en tout cas en très forte augmentation. La preuve : des dizaines de distilleries voient le jour chaque année à travers le monde. La France n’y échappe pas. Vous pouvez désormais déguster du whisky non plus "made in Scotland", mais fabriqué en Bretagne, en Alsace, mais aussi à Paris ou en Corse.