Ces paysans qui se lancent dans le tourisme pour diversifier leurs revenus

  • A
  • A
Ces paysans qui se lancent dans le tourisme pour diversifier leurs revenus
Terres de Bretagne a une offre d'une trentaine de séjours.@ FRED TANNEAU / AFP
Partagez sur :

En temps de crise, des agriculteurs bretons s'associent pour proposer des séjours dans leurs exploitations et obtenir d'autres sources de revenus.

"Le bonheur est dans le pré". L'amour aussi, paraît-il. Et pourquoi pas les vacances ? Pour les agriculteurs en crise, le tourisme devient une vraie source de revenus. Certains se sont donc regroupés pour créer un site internet, Terres de Bretagne, et proposer leurs séjours : une virée dans les Côtes d'Armor pour s'occuper d'un élevage d'ânes, une journée à découvrir la fabrication des produits laitiers dans un village près de Rennes… Voilà quelques-uns des séjours proposés par le site.

Entendu sur Europe 1
On se raccroche au métier.

Annie Martin est agricultrice près de Lamballe et pour elle, c'est une manière d'amener le grand public vers le monde agricole : "On reçoit des gens sur l'exploitation qui sont assez curieux de nous connaître un peu plus et de connaître le métier. On voit dans nos campagnes, malheureusement, des gens qui ont tendance, avec le climat financier actuel, à se refermer, ne plus avoir envie de bouger, sortir. On se raccroche au métier et ça donne du sens."

"Pas besoin d'aller dans les banques négocier des courts terme". Aujourd'hui, une trentaine de séjours à partir d'une centaine d'euros sont proposés sur le site. Pour beaucoup d'exploitants, ce système permet de diversifier les revenus. Valérie Moulin est productrice de fruits et légumes à St Malo. Son activité touristique représente aujourd'hui 25% de son chiffre d'affaires. "On a très peu de revenus entre mai et septembre", explique-t-elle. "Les récoltes ne sont pas commencées et du coup, on fait le plein dans nos gîtes." De quoi être "plus cool. On n'a pas besoin d'aller voir les banques et de négocier des courts termes."

16 agriculteurs se prêtent au jeu mais le site prévoit de doubler son offre d'ici quelques semaines pour répondre à l'engouement.