Le tour du monde en avion sans escale et sans carburant

  • A
  • A
Le tour du monde en avion sans escale et sans carburant
Partagez sur :

Bertrand Piccard a présenté vendredi sur l'aérodrome de Dübendorf, en Suisse, son avion solaire qui doit faire le tour du monde en 2011.

C’est cette fois-ci à bord d’un avion solaire que l’aéronaute suisse Bertrand Piccard va tenter de réaliser un tour du monde sans escale. En 1997 il avait essayé à bord d’une montgolfière.

Pour cette tentative, il a mis au point un avion solaire de 61 mètres d'envergure, aussi large qu’un Airbus A380 qui doit pouvoir voler jusqu'à 13.000 mètres, jour et nuit sans émission de CO2. Il ne possède qu'une seule source d'énergie : des cellules photovoltaïques qui recouvrent ses ailes.

"Ce qui était hier un rêve est aujourd'hui un avion et demain un ambassadeur", a lancé vendredi Bertrand Piccard lors de la présentation de son prototype. Selon lui, la plus grande aventure du XXIe siècle est de s'affranchir de la dépendance des énergies fossiles, et avec son projet "Solar Impulse", lancé en 2003, il entend montrer que cette indépendance est possible. "Si nous le prouvons avec un avion, personne ne pourra plus prétendre que ce n'est pas possible avec des automobiles, des ordinateurs et du chauffage", a-t-il lancé.

L'aventurier vaudois, avec la collaboration du cofondateur du projet et ingénieur André Borschberg, entend réaliser son tour du monde en 2011. Le premier vol test n'a pas pu avoir lieu comme prévu en été 2008 mais Bertrand Piccard a bon espoir de tenir le délai fixé pour 2011.

En 1999, Bertrand Piccard avait réussi avec son partenaire britannique Brian Jones le premier tour du monde en ballon sans escale en 19 jours et 22 heures.