Le Tamiflu, arme imparable contre le virus A-H1N1 ?

  • A
  • A
Le Tamiflu, arme imparable contre le virus A-H1N1 ?
Partagez sur :

Plusieurs cas de résistance au Tamiflu ont été constatés, notamment au Canada, au Japon, à Hong Kong et au Danemark.

En s'attaquant à la reproduction du virus de la grippe A -H1N1, le Tamiflu s'avère efficace contre les différentes mutations du A -H1N1 qui pourraient survenir, mais une utilisation massive n'est pas forcément souhaitable, estiment certains spécialistes.

Pour l’heure, en l’absence de vaccin, les antiviraux comme le Tamiflu constituent la première ligne de défense face à un virus de la grippe A -H1N1 qui pourrait muter avant de revenir d'ici à l'automne dans l'hémisphère nord, rendant potentiellement inefficace un vaccin dédié à une souche spécifique du virus.

Le Tamiflu (oseltamivir) agit comme inhibiteur de la neuraminidase, une enzyme située à la surface du virus qui facilite l'infection des cellules de l'organisme. L'enzyme bloquée, le virus ne peut plus se détacher de la surface de la cellule pour se répandre dans l'organisme et finit par être éliminé. Le médicament doit être administré par voie orale dans les 48 heures après les premiers symptômes, mais peut également être pris préventivement, même si les avis divergent sur ce dernier point.

Plusieurs cas de résistance au Tamiflu ont cependant été constatés récemment, notamment au Canada, au Japon, à Hong Kong et au Danemark. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a cependant estimé que ces cas étaient "isolés" et indiqué qu'elle maintenait sa recommandation pour le Tamiflu et le Relenza.

"Ce n'est pas une surprise", a affirmé le directeur de la division pharmaceutique de Roche, William Burns : "dans le cas d'une grippe saisonnière, environ 0,4% des organismes peuvent s'avérer résistants. Il n'y a pas de quoi s'inquiéter pour l'heure". "La véritable question est plutôt : qui doit prendre du Tamiflu ?", nuance le Dr Buclin. "Qu'est-ce que l'on gagne à traiter avec le Tamiflu, si l'on peut se soigner avec du paracétamol?", assène-t-il.