Le synode du Vatican à l'écoute des familles

  • A
  • A
Le synode du Vatican à l'écoute des familles
@ Reuters
Partagez sur :

SOCIÉTÉ - Une famille française a été invitée au Vatican pour témoigner devant le synode. Le vote sur un document final est attendu samedi. 

Le synode du Vatican sur la famille n'est pas une machine qui tourne à vide. Le pape, les cardinaux et les évêques réunis jusqu'à dimanche basent leur réflexion sur des témoignages de catholiques convoqués pour l'occasion. Europe 1 a rencontré une famille française qui a eu le privilège de prendre la parole devant le synode. Le vote sur un document final est attendu samedi en fin d'après-midi. 

>> ECOUTER AUSSI - Eglise catholique : les choses bougent pour les femmes

Appelés par le nonce apostolique en personne. Cristilla et Olivier Roussy sont des catholiques pratiquants et sont également parents de sept enfants. Le couple a été étonné d'être invité indirectement par le pape. "Le nonce apostolique, représentant du pape dans un pays, nous a appelé à la maison et nous a dit 'au nom du pape, accepteriez-vous de venir comme auditeur au synode pour la famille ?", a raconté Olivier au micro d'Europe 1. "C'est chouette, c'est d'abord très coloré, il y a environ 190 cardinaux et évêques, avec leurs soutanes rouges et violettes et au milieu de l'amphithéâtre, il y a une tâche blanche qui s'appelle le pape François", a-t-il expliqué.

Quatre minutes de témoignage. Olivier et Cristilla ont eu quatre minutes pour parler devant le synode de leur expérience concrète de la famille. Leur particularité ? Ils suivent et aident des couples en difficulté, dont des divorcés remariés. Témoigner, c'était donc l'occasion de rappeler les réalités de terrain. "C'était une vraie chance, on est au cœur de l'Eglise", a relaté Cristilla. Selon cette mère de famille, "on sent qu'on est à un tournant de proximité de l'Eglise avec les personnes".

Le couple retravaillera à la version finale du texte et assistera au vote samedi après-midi. Ils attendront ensuite de voir s'ils seront de nouveau invités au synode de 2015.

>> VIDÉO - Frédéric Lenoir : "François 1er veut remettre l'Eglise dans le chemin de l’évangile"

Divorcés, homosexuels... un vote très attendu. Les participants au synode sur la famille, réunis depuis deux semaines au Vatican, devraient voter samedi sur un document final, concluant des débats mouvementés sur des sujets de société brûlants, des divorcés aux couples non mariés, y compris homosexuels. Ce document indiquera jusqu'à quel point le langage pastoral nouveau de "miséricorde" sur ces réalités, qui imprégnait fortement une première synthèse des débats publiée lundi, aura été maintenu ou atténué. 

François avait convoqué dès 2013 ce synode dit "extraordinaire" pour sonder les évêques sur les réponses à apporter aux défis de la famille. Un questionnaire envoyé cet hiver à tous les diocèses avait montré le fossé entre la doctrine sur la sexualité et la pratique très libre des fidèles.

Un synode final en 2015. Ce synode n'est que la première phase d'un long processus de consultations. En effet, un nouveau questionnaire sera diffusé dans les diocèses. Pour finir, un deuxième synode, chargé d'élaborer des propositions, est prévu pour octobre 2015. Ses conclusions seront remises au pape, qui aura le dernier mot.

>> LIRE AUSSI - Mariage civil, homosexuels, l'Eglise est-elle en train de changer ?