Le sida a tué 25 millions de personnes

  • A
  • A
Le sida a tué 25 millions de personnes
Partagez sur :

Le décompte a été fait depuis l’apparition de la maladie, dans les années 70. Les contaminations sont cependant en baisse.

C’est l’équivalent de la population du Venezuela ou d’un petit tiers de la population française. Depuis les années 70 et l’apparition du VIH, quelque 25 millions de personnes sont mortes du sida. L’Onusida, qui publie unrapport complet mardi, a également recensé 60 millions de malades contaminés.

L'Afrique subsaharienne reste la région du monde la plus touchée. Elle rassemble près des trois quarts des décès liés au sida pour l’année 2008. Le Swaziland, un petit pays frontalier de l’Afrique du Sud, était en 2007 le pays le plus infecté au monde, avec un taux de prévalence du VIH de 26% dans la population adulte.

Cependant, le nombre de nouvelles contaminations est en baisse. Au cours des 8 dernières années, il a même reculé de 17%. "La maladie est entrée dans une phase plus stable", a expliqué Paul de Lay, le directeur exécutif adjoint de l’Onusida. En Europe de l’Ouest par exemple, après avoir connu une très forte progression parmi les consommateurs de drogue, le rythme de l'épidémie s’est considérablement ralenti.

Autre point positif : "nous avons des preuves que les baisses que nous observons sont dues, au moins en partie, à la prévention", s'est félicité le directeur exécutif de l'Onusida, Michel Sidibé.

Pour ceux qui sont déjà porteurs du VIH - ils sont près de 34 millions dans le monde - leur espérance de vie a également tendance à s’allonger. Grâce aux nouvelles thérapies, le nombre de décès lié au sida a baissé de plus de 10% en 5 ans dans le monde. Au Bostwana, un autre pays frontalier de l’Afrique du Sud, 80% des malades ont accès à un traitement. Conséquence : le nombre de morts a chuté de plus de 50% en 5 ans.