Le professeur désobéissant a la "conscience tranquille"

  • A
  • A
Le professeur désobéissant a la "conscience tranquille"
Partagez sur :

Alain Refalo, qui avait refusé l'hiver dernier d'appliquer la réforme gouvernementale, a été sanctionné par une rétrogradation de salaire.

Figure de proue des enseignants affichant leur "désobéissance"aux réformes gouvernementales, Alain Refalo a été sanctionné par l'inspection académique à Toulouse d'un abaissement d'échelon. Cette sanction représente pour les quatre ans qui viennent une perte d'au moins 7.000 euros.

Ce professeur des écoles avait refusé d'appliquer certains points de la réforme engagée par Xavier Darcos. Il avait par exemple organisé un atelier théâtre au lieu de faire un cours de soutien aux élèves en difficultés.

"J’ai la conscience tranquille", explique-t-il. "J’ai effectué l’ensemble mes heures et j’ai mené à bien des projets pédagogiques qui ont été motivants pour mes élèves."

Malgré la sanction, ce professeur de Colomiers, en Haute-Garonne, n’envisage pas de s’aligner. "On ferme les yeux sur les enseignants qui désobéissent sans l’affirmer trop ouvertement", affirme-t-il en dénonçant une "hypocrisie".