Le procès Wildenstein renvoyé pour une question de constitutionnalité

  • A
  • A
Le procès Wildenstein renvoyé pour une question de constitutionnalité
@ AFP
Partagez sur :

Guy Wildenstein, marchand d'art, comparaissait depuis lundi pour fraude fiscale et blanchiment.

Le tribunal correctionnel de Paris a suspendu mercredi le procès pour fraude fiscale du richissime marchand d'art Guy Wildenstein, au deuxième jour d'audience, le temps que soit examinée une question de constitutionnalité.

Une procédure de plusieurs mois. Le président du tribunal a jugé que le cumul de cette procédure pénale avec un contentieux fiscal se chiffrant en centaines de millions d'euros posait des questions de droit sur lesquelles doit se pencher la Cour de cassation, et éventuellement, dans un deuxième temps, le Conseil constitutionnel. Le tout devrait durer plusieurs mois.

Une fortune dissimulée ? Guy Wildenstein, marchand d’art franco-américain, héritier de l’une des dynasties les plus influentes du milieu, comparaissait pour fraude fiscale et blanchiment depuis lundi. La justice soupçonne l’homme de 70 ans d’avoir dissimulé une grande partie de la fortune familiale au fisc, après le décès de Daniel Wildenstein, le patriarche de l'empire "W", puis celui de son frère, Alec, en 2008.