Le procès de Santos Mirasierra renvoyé au 28 mai

  • A
  • A
Le procès de Santos Mirasierra renvoyé au 28 mai
Partagez sur :

Le procès du supporteur de l'Olympique de Marseille, Santos Mirasierra, qui devait être jugé en comparution immédiate mardi après-midi pour une bagarre dimanche à Lille, a été renvoyé, à la demande de son avocat au 28 mai prochain.

Le procès de Santos Mirasierra va être renvoyé, à la demande de son avocat, au 28 mai prochain. Le supporteur marseillais devait être jugé en comparution immédiate mardi après-midi à Lille pour une bagarre survenue avant la rencontre Lille-Marseille, dimanche.

En attendant son procès, Santos ne devrait pas être emprisonné : le procureur a demandé son placement sous contrôle judiciaire strict, ainsi qu'une interdiction de stade et des "garanties" pour prévenir un "risque de renouvellement des faits".

L'avocat du supporteur marseillais réclame que soit pris "le temps du recul, de la réflexion" pour éviter "un jugement dans l'immédiateté". Santos, qui encourt jusqu'à trois ans de prison et même cinq ans, si des circonstances aggravantes sont finalement retenues, a déjà été condamné à trois ans et demi de prison pour des incidents violents avant le match Atletico Madrid-OM en octobre 2008, en Espagne.

Santos, ainsi que les deux supporteurs marseillais arrêtés en même temps que lui, ont reconnu avoir giflé la victime, un supporteur du PSG. Une version contestée par Scotty Houziaux, au micro d'Europe 1 : "J’étais à la gare avec mon maillot de Paris, et Santos est venu vers moi. Il est arrivé à 50 mètres et il a crié "sale Parisien". Il m’a mis trois coups de poing et un coup de pied au visage".