Le port de la burqa serait très marginal

  • A
  • A
Le port de la burqa serait très marginal
Partagez sur :

Seules 367 femmes porteraient un voile intégral en France, selon la police.

Moins de 400 musulmanes - 367 précisément - porteraient en Francela burqa ou le niqab, ce long voile qui dissimule intégralement le corps et/ou le visage de la femme. L'information, révélée par Le Monde de jeudi et confirmée par le ministère, provient de deux notes rédigées par la sous-direction de l’information générale (SDIG) du ministère de l'Intérieur et de la direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) issu de la fusion des RG et de l’ancienne DST.

Ce chiffre "est le produit de l’observation, sur tout le territoire, des équipes de la DCRI" précise Le Monde. "Une photographie" d’un "phénomène ultraminoritaire" puisque le port du voile intégral ne concernerait qu’une femme sur 90.000.

De ces observations d’une quinzaine de pages, des éléments précis sont livrés : le port de la burqa concerne des femmes jeunes (âgés de moins de 30 ans), vivant le plus souvent en milieu urbain et majoritairement volontaires - voire militantes - pour porter le voile intégral. Un quart d'entre elles sont des Françaises converties à l'islam. Le port du voile intégral s'apparente à une volonté de "provoquer la société, voire sa famille", avance le SDIG. Il cite l’exemple d'une quinzaine de jeunes femmes qui se seraient rendues récemment dans un grand magasin de Marseille sans faire le moindre achat, dans une démarche provocatrice.

Les députés, qui se sont inquiétés d'un possible développement du port du voile intégral en France, ont créé le 1er juillet une mission parlementaire sur le sujet. En lieu et place de la commission d’enquête annoncée au départ avec fracas. Le député Lionnel Lucas fait partie de ses membres. Il s’interroge sur la manière dont ses femmes ont été recensées par la DCRI :


Après l'audition d'une série de spécialistes et de personnes concernées par la question du voile (ethnologues, maires, spécialistes des religions, associations, etc), la mission d'information devrait rendre son rapport fin janvier 2010.

> Une mission d'information sur la burqa à l'Assemblée