Le Point condamné pour diffamation envers Dray

  • A
  • A
Le Point condamné pour diffamation envers Dray
Partagez sur :

Le directeur de la publication du Point a été condamné à verser 1.001 € au titre des dommages et intérêts au député.

Julien Dray, visé par une enquête sur des mouvements de fonds suspects sur ses comptes, a gagné vendredi le procès pour "diffamation publique" intenté contre l'hebdomadaire Le Point qui l'avait décrit comme un "acheteur compulsif".

Depuis le 10 décembre 2008, le vice-président du conseil régional d'Ile-de-France est visé par une enquête préliminaire sur des mouvements de fonds suspects à partir de comptes de l'association Les Parrains de SOS Racisme et de l'organisation lycéenne Fidl.

Dans son numéro du 12 février,le Point avait consacré un dossier aux "Politiques et l'argent", dont un article intitulé "Les addictions de Julien Dray" et sous-titré "Le député PS de l'Essonne est-il seulement un acheteur compulsif ?".

La 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris a estimé vendredi que l'article incriminé avait un "but d'information légitime des lecteurs". En revanche, elle a estimé, que "l'auteur de l'article a manqué à son obligation d'effectuer une enquête sérieuse, faute pour lui de tout mettre en oeuvre pour contacter la partie civile" et de rappeler "les nombreuses déclarations et dénégations" du député dans les médias.

Le directeur de la publication du Point devra publier un communiqué judiciaire faisant état de sa condamnation et devra en outre s'acquitter d'une somme de 3.500 euros de frais de justice.