Le père de Kalinka confronté à son complice présumé

  • A
  • A
Le père de Kalinka confronté à son complice présumé
Partagez sur :

André Bamberski est poursuivi pour l’enlèvement d’un cardiologue, condamné pour leur meurtre de sa fille, en 1982.

André Bamberski, poursuivi pour l'enlèvement de Dieter Krombach, a été confronté mercredi à Mulhouse à un homme soupçonné d'avoir participé, avec lui, à ce rapt. Dieter Krombach, cardiologue allemand a été condamné par contumace pour la mort de sa fille, Kalinka Bamberski.

Menée par deux juges d'instruction mulhousiens, la confrontation entre Dieter Bamberski, 72 ans, et Anton Krasniqi, un apatride d'origine kosovare de 38 ans, a mis en exergue la "cohérence parfaite entre les deux protagonistes", selon l’avocat d’André Bamkerski.

Selon leurs dires, André Bamberski aurait été contacté par Anton Krasniqi le 9 octobre alors qu'il se trouvait en Autriche où il se rendait régulièrement pour "surveiller" Dieter Krombach, domicilié dans la ville allemande voisine de Lindau, pour lui proposer de "ramener" le cardiologue en France.

André Bamberski, qui avait été interpellé en possession de 19.000 euros, a affirmé ne pas avoir versé "un euro" dans le cadre de cette opération.

"C'est un Robin Hood" (Robin des Bois), s'est exclamé l'avocat autrichien d'Anton Krasniqi, Me Ludwig Wehr. Selon lui, son client s'est présenté une première fois à la police autrichienne après les faits avant d'être relâché puis arrêté une seconde fois sur la base de mandats d'arrêts français et allemand. Anton Krasniqi a eu connaissance par voie de presse de l'histoire d’André Bamberski, selon Me Wehr. Marié et père de deux enfants, "il a eu de la compassion" pour l'histoire du père de Kalinka, a-t-il expliqué.

André Bamberski a reconnu avoir donné son aval à cet enlèvement, mais d’avoir payé pour cela. Libre sous contrôle judiciaire, il est mis en examen pour enlèvement, séquestration arbitraire, coups et blessures volontaires et association de malfaiteurs.

Dans la nuit du 17 au 18 octobre, Dieter Krombach, 74 ans, condamné par contumace en 1995 à Paris à 15 ans de prison pour le décès à son domicile en 1982 de Kalinka Bamberski, 14 ans, a été retrouvé ligoté à Mulhouse. Il est actuellement écroué à Paris.