Le parquet demande le renvoi de Kerviel en correctionnelle

  • A
  • A
Le parquet demande le renvoi de Kerviel en correctionnelle
Partagez sur :

Le trader de la Société générale est accusé de falsifications qui auraient coûté 4,9 milliards d'euros à la banque

"Abus de confiance", "faux et usage de faux" et "introduction de données frauduleuses dans un système informatique" : sur ces motifs d’inculpation, le parquet de Paris a requis jeudi le renvoi devant le tribunal correctionnel du trader Jérôme Kerviel, accusé de falsifications qui auraient coûté 4,9 milliards d'euros à la Société générale.

S'il est renvoyé, Jérôme Kerviel est passible de 5 ans de prison et 375.000 euros d'amende. L’ancien trader, qui avait reconnu "avoir accompli certains actes et faits pour dissimuler" ses actions sur le marché, avait affirmé ne pas avoir "agi à son profit direct et personnel".

Le 11 juin, Jérôme Kerviel avait été débouté par le tribunal correctionnel de Paris des poursuites en diffamation qu'il avait engagées contre l'ex-patron de la Caisse d'Epargne Charles Milhaud.