Le pape Paul VI et Mgr Oscar Romero bientôt canonisés

  • A
  • A
Le pape Paul VI et Mgr Oscar Romero bientôt canonisés
Le pape François a signé les décrets permettant la canonisation prochaine de Paul VI et Oscar Romero.@ VINCENZO PINTO / AFP
Partagez sur :

Le pape Paul VI et l'archevêque salvadorien Oscar Romero vont être canonisés, a annoncé le Vatican mercredi matin.

Le pape François a signé les décrets permettant la canonisation prochaine du pape Paul VI (1963-1978) et de l'archevêque salvadorien Oscar Romero, défenseur des pauvres assassiné en 1980, a annoncé mercredi le Vatican.

Béatifiés en 2014 et 2015. Les décrets signés mardi reconnaissent deux miracles attribués à l'intercession de Paul VI et de Mgr Romero, dernière étape avant leur canonisation. Le pape italien avait été béatifié en octobre 2014 et l'archevêque salvadorien en mai 2015.

Oscar Romero, assassiné en pleine messe. Décrit comme un homme simple et proche du peuple, Oscar Romero, né en 1917, avait pris la défense des paysans sans terre, suscitant ainsi la colère des milieux les plus conservateurs du Salvador : il avait été assassiné en plein messe le 24 mars 1980. Son assassinat avait eu un large impact dans toute l'Amérique latine, faisant de lui une véritable légende. Sa mort avait aussi marqué le début d'une sanglante guerre civile qui a duré jusqu'en 1992, faisant 75.000 morts et au moins 7.000 disparus. Les milieux conservateurs ont longtemps bloqué toute manifestation officielle de l'Eglise envers l'archevêque des pauvres, mais deux ans après l'élection de François, le Vatican a reconnu son "martyr", ouvrant la voie à sa béatification en mai 2015 devant plus de 200.000 fidèles à San Salvador.

Paul VI, critiqué pour son "non" à la pilule contraceptive. Paul VI, né Giovanni Battista Montini en 1897, a achevé durant son pontificat le concile Vatican II lancé par son prédécesseur Jean XXIII. Selon le site spécialisé Vatican Insider, le miracle qui permet la canonisation du pape italien concerne une petite fille née très prématurément le 25 décembre 2014 alors que les médecins avaient conseillé un avortement thérapeutique. Paul VI a été critiqué pour son "non" en 1968 à la pilule contraceptive.