Le nombre de morts sur les routes a baissé en juin

  • A
  • A
Le nombre de morts sur les routes a baissé en juin
Partagez sur :

SÉCURITÉ ROUTIÈRE - C'est ce qu'a annoncé samedi le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. 15 vies ont été sauvées par rapport à juin 2014.

Le chiffre : -5%. Le nombre de morts sur les routes de France a baissé de 5% en juin, a annoncé samedi le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. "Il y a sur le mois de juin une diminution de 5% du nombre de morts sur les routes", soit 15 vies sauvées par rapport à juin 2014, a précisé le locataire de la Place Beauvau, lors d'un déplacement samedi au péage de Fleury-en-Bière sur l'autoroute A6 à l'occasion des départs en vacances. 

Mais une hausse sur toute l'année. Attention cependant à ne pas trop surestimer ce chiffre. Car la tendance générale reste à la hausse. Le premier semestre a été marqué par quatre mois de hausse de la mortalité routière. "Un mois ne fait pas une année mais nous devons confirmer cette tendance", a déclaré le locataire de la place Beauvau en appelant les automobilistes à "être responsables". L'objectif du gouvernement est de ramener à 2.000 le nombre de tués sur les routes d'ici 2020. Mais l'année 2014 a été marquée par la première hausse du nombre de morts depuis 12 ans (3.384, +3,5%).

Davantage de contrôles. Les forces de l'ordre seront mobilisées pendant tout l'été avec 13.000 policiers et gendarmes déployés sur les routes de France. "J'ai demandé de multiplier les contrôles répressifs pendant les deux mois de vacances", a indiqué Bernard Cazeneuve qui était accompagné du délégué interministériel à la sécurité routière, Emmanuel Barbe. 

Des mesures depuis le 1er juillet. Le gouvernement compte également sur l'entrée en vigueur depuis le 1er juillet de l'interdiction du kit mains libres au volant et de la baisse du taux d'alcoolémie à 0,2g/l pour les conducteurs novices pour enrayer la mortalité routière. Ces deux mesures font partie d'un plan de 26 mesures, annoncées en janvier par Bernard Cazeneuve, qui comprend également l'expérimentation de la vitesse limitée à 80 km/h sur certaines routes secondaires.