Le maquis de l'orientation professionnelle débroussaillé grâce à internet

  • A
  • A
Le maquis de l'orientation professionnelle débroussaillé grâce à internet
Partagez sur :

Le ministre de l'Education nationale Xavier Darcos a présenté mercredi 10 juin trois nouveaux services pour faciliter l'information et l'orientation des élèves. Ces innovations veulent "débroussailler" le "maquis" des formations et les rendre accessibles aux jeunes en recourant notamment au "t'chat" et à la messagerie instantanée.

Une plateforme multimédia, déjà expérimentée à Amiens, va être progressivement étendue à toutes les académies entre novembre et janvier prochains. Plutôt que de se rendre dans un centre d'orientation pour y compulser des étagères de brochures, parents et élèves pourront, de chez eux, obtenir des renseignements ou discuter avec des conseillers, par téléphone, par courriel ou par messagerie instantanée (t'chat). Ce système permet de dialoguer virtuellement en échangeant des messages instantanés par internet, qui s'affichent quasiment en temps réel. Un numéro Azur a aussi été mis en service au 0810 012 025, au prix d'un appel local.

Par ailleurs, sera mis en place à la rentrée sur le site de l'Onisep un service "permettant à chacun d'avoir instantanément accès à l'ensemble de l'offre de formation de l'Education nationale", a expliqué Xavier Darcos. Il suffit par exemple de taper dans le moteur de recherche "japonais" et "Aquitaine" pour trouver une carte des établissements de la région proposant d'apprendre cette langue. On peut ensuite zoomer sur l'établissement, visualiser son quartier par image satellite ou cliquer sur un lien mettant en relation avec son site internet. On peut ainsi retrouver des informations sur un diplôme, un métier, une option, un établissement, un territoire. Le site contient 24.000 adresses et 158.000 formations et cursus. Les parents de handicapés pourront y retrouver les établissements accueillant leurs enfants.

Troisième initiative, un "passeport d'orientation" virtuel, c'est-à-dire une page internet sur laquelle un élève pourra, dès la classe de 5ème, rassembler les informations glanées sur les métiers et études, ses interrogations et réflexions sur son parcours. Mis en place au cours de l'année 2009/2010, ce passeport permettra aux équipes éducatives de mieux suivre les élèves, selon Xavier Darcos, et aux adolescents "de devenir acteurs de leurs choix", selon Pascal Charvet directeur de l'Onisep.