Le lanceur de chaussures pris à son propre jeu

  • A
  • A
Le lanceur de chaussures pris à son propre jeu
Partagez sur :

En 2008, ce journaliste irakien avait lancé une chaussure sur l’ex-président américain. Mardi à Paris, ce fut lui la cible.

C’est l’éternelle histoire de l’arroseur arrosé. Un homme se présentant comme un journaliste a lancé mardi à Paris une chaussure sur le journaliste irakien Mountazer al-Zaïdi, devenu célèbrepour avoir lui-même lancé ses chaussures à la face de l'ex-président américain George W. Bush, en 2008.

Au cours de la conférence, l’homme s'est levé pour prendre la parole et s'est d’abord présenté en arabe comme un journaliste irakien en exil. Il a ensuite accusé dans une courte déclaration Mountazer al-Zaïdi d'être un partisan d'une dictature avant de conclure son discours en criant "voilà une autre chaussure pour toi". Mountazer al-Zaïdi a alors esquivé la chaussure. Mais une brève bagarre a ensuite opposé le frère de ce dernier à l'agresseur.

Ecoutez la scène racontée par Stéphanie Coudurier, la journaliste d'Europe 1 présente sur place :


Mountazer al-Zaïdi avait lancé ses chaussures sur le président américain le 14 décembre 2008, au cours d'une conférence de presse d'adieu à Bagdad de George Bush en criant : "C'est le baiser d'adieu, espèce de chien !".

Mountazer al-Zaïdi avait ensuite été condamné à un an de prison pour "agression contre un chef d'Etat en visite officielle". Considéré comme un héros dans le monde arabe, il avait été libéré au bout de neuf mois pour bonne conduite. Mais craignant pour sa sécurité, il s'était réfugié au Liban.

Mountazer al-Zaïdi était mardi à Paris pour dénoncer ses conditions d'incarcération. Il dit avoir été victime de torture.

> Irak : Bush évite un scud pointure 43

> Un jeune Turc lance une chaussure sur DSK