Le Hand Spinner, cette toupie qui fait tourner la tête des enfants

  • A
  • A
Le Hand Spinner, cette toupie qui fait tourner la tête des enfants
L'avantage du joujou est qu'il reste abordable (en moyenne 6 euros ) et qu'il se décline en plusieurs couleurs, en plusieurs modèles. @ Capture Youtube
Partagez sur :

Le Hand Spinner a envahi les cours de récréations. "C'est comme si l'on était au plus fort de la saison de Noël alors qu'on est en mai", explique sur Europe 1, le porte parole de Jouet Club.

Exit les Rainbow Loom et autres élastiques en forme d'animaux. Cette année, la star des récrés est une toupie colorée et à trois branches : le Hand Spinner. Les enfants et ados sont de en plus nombreux à la tourner dans leur main et à tenter de faire des figures plus ou moins complexes du bout de leurs doigts. "Aujourd'hui, on est au démarrage du phénomène, nous n'avons pas encore assez de recul pour évaluer précisément le potentiel, mais ce sont des produits qui vont se vendre à des centaines de milliers d'exemplaires sur le marché français", assure à Europe 1 Franck Mathais, le porte-parole des magasins Jouet Club. "En trois semaines, on a déjà écoulé 6.000 pièces sur le réseau Jouet Club. C'est comme si l'on était au plus fort de la saison de Noël alors qu'on est en mai", constate-t-il. L'avantage du joujou est qu'il reste abordable (en moyenne 6 euros) et qu'il se décline en plusieurs couleurs, en plusieurs modèles. "Cela permet une rotation de vente plus importante", ajoute Franck Mathais.

Un outil pour les enfants atteints d'autisme. Le succès n'a pas toujours été au rendez-vous. Le jouet a été créée en 1997 par une mère de famille américaine. Mais son invention a longtemps été délaissée par les bambins. En 2016, des parents d'enfants d'autistes commencent à s'y intéresser. Ils se rendent compte que la toupie est utile pour canaliser l'énergie des enfants et leur permettre de focaliser leur attention. "Les autistes, comme les hyperactifs ont du mal à se concentrer sur une seule chose à la fois. Avec la toupie, on peut s'occuper les mains et se concentrer par ailleurs", constate Magali Pignard, membre du comité scientifique du site autisme du ministère et qui souffre elle même d'une forme légère d'autisme. "C'est aussi un outil de sociabilisation. Ils vont se retrouver avec les autres enfants sur cet objet".

L'essor grâce à YouTube. Petit à petit, les enfants - d'abord ceux en contact avec des enfants autistes, puis les autres - s'en sont emparés. Avant que le phénomène ne s'amplifie grâce à Internet. Des vidéos dans lesquelles des ados se mettent en scène avec le Hand Spinner débarquent sur YouTube. On y voit des jeunes manier le gadget, faire des figures, et apprendre aux autres comment s'en servir. Et les vidéos cartonnent notamment en France. Celle de Dr Nozman, un YouTubeur qui explique comment utiliser la toupie, a été consultée plus de 2,7 millions de fois depuis sa création en mars, rappelle mercredi Le Parisien.

"C'est un phénomène de cours de récréation. C'est le printemps, il va faire beau. On arrive à la fin de l'année scolaire, donc les enfants sont très détendus", précise le porte-parole des magasins Jouet Club. "Ils ont les Hand Spinner dans leurs poches, font des figures. Cela va accentuer la demande." D'autant qu'en s'emparant de ces jouets, les enfants savent qu'ils sont "dans le coup". "Tous les ans arrivent des produits événements. On a eu les bracelets Rainbow Loom, les élastiques, les billes….C'est la magie du monde du jouet, à un moment tout le monde va vouloir en même temps le même objet", ajoute Franck Mathias.

Un objet rassurant. La raison du succès tient peut être aussi à la fonction "rassurante" de l'objet. "Au moment de l'adolescence, lorsque l'on est dans une situation de recomposition affective,on trouve un intérêt à s'accrocher à un objet dit "transitionnel". C'est le cas du hochet, chez l'enfant. Et avec cette toupie, c'est pareil pour l'adolescent", nous précise le pédopsychiatre Stéphane Clerget qui ajoute que le phénomène est le même lorsque les enfants ont en main un téléphone portable. "Jouer avec la toupie est aussi un bon moyen de ne pas être assailli par ses pensées", complète le pédopsychiatre, auteur d'Adolescence, la crise nécessaire (Editions Pluriel). "Cela permet de compenser les moments de questionnement et de stress sans que cela ne soit conscient.