Le hameau "La-mort-aux-juifs" va-t-il conserver son nom ?

  • A
  • A
Le hameau "La-mort-aux-juifs" va-t-il conserver son nom ?
Partagez sur :

POLÉMIQUE - Situé dans le Loiret, il suscite l'ire du centre américain Simon Wiesenthal qui demande son changement de nom.

C'est un nom qui ne choquait pas au Moyen-Âge mais qui passe mal aujourd'hui auprès du Centre Simon Wiesenthal. L'organisation internationale de défense des juifs, dans une lettre adressée au ministère de l'Intérieur, se dit choquée d'avoir découvert l'existence d'un lieu-dit nommé La-mort-aux-juifs, dans le Loiret.  Le centre en question demande que le lieu-dit soit débaptisé.

Un très ancien nom. L'appellation daterait probablement du Moyen-Âge, au plus tôt du 11ème siècle. C'est en effet en 1095 que la première croisade a été lancée du royaume de France, ce qui avait donné lieu à des pogroms de juifs. 

Changer de nom ? Pour le centre Simon Wiesenthal : "Que ce nom soit passé inaperçu pendant les soixante-dix ans qui ont suivi la libération de la France du national-socialisme et du régime de Vichy est extrêmement choquant".

"C'est ridicule". L'adjointe au maire de la commune de Courtemaux dont dépend le hameau, Marie-Elizabeyh Secretand trouve l'idée de rebaptiser le lieu-dit "ridicule". "Ce nom a toujours existé. Personne n'en veut aux juifs bien sûr. Cela ne m'étonne pas que ça revienne sur le tapis". Seule le conseil municipal est maître en la matière de changement de nom.

Déjà une demande de changement il y a 20 ans. En 1992, le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) avait effectué en effet la même demande auprès du maire de l'époque, des autorités préfectorales et du ministère de l'Intérieur. Le Conseil municipal de Courtemaux avait alors refusé de débaptiser le lieu-dit.

En Espagne, un "Tue-les-juifs" qui devient  "La-Colline-des-juifs". En mai, un village espagnol proche de Burgos baptisé "Castrillo Matajudios" ("Castrillo Tue-les-juifs") a voté lors d'un référendum en faveur du changement de nom de sa commune. Selon son maire, le nom était un peu lourd à porter. La commune a été rebaptisée "Mota de judios" ("La-Colline-des-juifs").