Le Grand Orient se prononce contre l'initiation des femmes

  • A
  • A
Le Grand Orient se prononce contre l'initiation des femmes
Partagez sur :

La plus importante obédience maçonnique tient son assemblée générale jusqu'à samedi.

Le Grand Orient de France s'est prononcé vendredi contre la liberté pour ses loges d'initier des femmes ou d'affilier des "soeurs" d'autres obédiences, lors de son convent annuel (assemblée générale) organisé à Lyon.

A la question de l'initiation des femmes, les délégués des 1.200 loges de la plus importante obédience maçonnique française "ont répondu "non" à 56%", a indiqué Gérard Contremoulin, chargé de la communication du Grand Orient.

Réunis à huis clos, ils se sont également prononcés "à 58,7%" contre l'affiliation au Grand Orient des femmes initiées au sein de la Grande Loge féminine de France ou de l'une des quatre obédiences mixtes du mouvement maçonnique français. Le vote s'est déroulé sans débat "dans la mesure où le convent de l'an dernier avait renvoyé cette question aux loges", a précisé un Frère sous couvert de l'anonymat. Selon lui, les discussions ont eu lieu "à la base", parmi les 50.000 membres du GODF, et chaque délégué est arrivé au convent avec un mandat précis.