Le gouvernement prévoit d'augmenter le prix du tabac à rouler

  • A
  • A
Le gouvernement prévoit d'augmenter le prix du tabac à rouler
Le prix du tabac à rouler est environ 30% inférieur à celui des cigarettes.@ AFP
Partagez sur :

Michèle Delaunay, rapporteure du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2017, a indiqué mardi que le gouvernement envisage de relever les taxes sur le tabac à rouler.

"Des mesures d'augmentation" du prix du tabac à rouler seront intégrées au projet de budget de la Sécurité sociale pour 2017, a indiqué mardi la députée socialiste Michèle Delaunay, confirmant une information du quotidien Les Echos.

Pas d'augmentation sur les prix des cigarettes. "Il y aura des mesures d'augmentation du tabac à rouler" a déclaré Michèle Delaunay, rapporteure du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2017, qui sera présenté vendredi par le gouvernement. En revanche, "il est très probable qu'il n'y ait pas de mesure d'augmentation sur les prix des cigarettes", a-t-elle ajouté. Contacté par l'AFP, le ministère des Affaires sociales n'a pas souhaité commenter ces informations. Selon Les Echos, l'augmentation prévue passera par un relèvement des taxes sur le tabac à rouler, moins élevées que pour les cigarettes normales.

Une "porte d'entrée dans l'addiction" des jeunes. Cancérologue et farouche combattante du tabagisme, Michèle Delaunay a dit se "réjouir" de cette décision, le tabac à rouler représentant une "porte d'entrée dans l'addiction" des jeunes en raison de son "prix faible", de 30% inférieur à celui des cigarettes. Sa taxe proportionnelle s'élève actuellement à 32%, contre 49,7% pour les cigarettes normales. Michèle Delaunay, qui aimerait voir cette taxe relevée à 42,3%, avait déjà tenté de faire adopter un amendement en ce sens. Le tabac fait 78.000 morts par an en France (et un millier de plus avec le tabagisme passif), selon les associations de lutte contre le tabac.