Le gouvernement facilite l'accès aux archives du régime de Vichy

  • A
  • A
Le gouvernement facilite l'accès aux archives du régime de Vichy
L'Amiral américain William D. Leahy (Dr), ambassadeur des Etats Unis à Vichy, fait ses adieux au Maréchal Pétain en 1942 à Vichy. @ INP / AFP
Partagez sur :

L'arrêté publié dimanche au Journal officiel concerne "administrations, citoyens et chercheurs". Pour les documents classifiés, il faudra toujours faire une demande de déclassification. 

Soixante-dix ans après la fin de la Seconde guerre mondiale, le gouvernement français a décidé de faciliter l'accès des citoyens, de l'administration et des chercheurs aux archives de la police et de la justice du régime de Vichy. Un arrêté datant du 24 décembre et "portant ouverture d'archives relatives à la Seconde Guerre mondiale" a été publié dimanche au Journal officiel.

Sous réserve de déclassification. Signé par Manuel Valls et cinq de ses ministres, le texte indique que pourront être "librement consultées", par "dérogation générale (...) avant l'expiration des délais prévus dans le code du patrimoine", certaines "archives relatives à la Seconde guerre mondiale émanant principalement des ministères des affaires étrangères, de la justice et de l'intérieur". Ces consultations seront ouvertes "aux administrations, citoyens et chercheurs" sous réserve cependant "de la déclassification préalable des documents couverts par le secret de la défense nationale". Pour les documents classifiés, l'arrêté précise que les demandes de déclassification devront être adressées par les services publics d'archive aux autorités émettrices.

Des dossiers du ministère de la Justice aux documents concernant les criminels de guerre. Parmi les documents concernés par le texte : "les dossiers de l'administration centrale du ministère de la Justice" sous Vichy et ceux relatifs "aux enquêtes réalisées par les services de police judiciaire entre le 3 septembre 1939 et le 8 mai 1945". L'ouverture des archives porte également sur "les documents relatifs à la poursuite et au jugement de criminels de guerre dans les zones d'occupation française, en Allemagne et en Autriche" et aux document "relatifs aux affaires portées devant les tribunaux militaires et maritimes concernant des faits survenus" durant la guerre, "à l'exception de celles portant sur des infractions relevant exclusivement du droit commun".

L'arrêté entrera en vigueur à partir de lundi. Le régime de Vichy dirigé par le maréchal Philippe Pétain, a notamment gouverné la France, entre le 10 juillet 1940 et le 20 août 1944, en instaurant une politique de collaboration avec l'occupant allemand.