29/10/2017 - 15h23

Le frère de Blaise Compaoré arrêté en France dans l'enquête sur l'assassinat d'un journaliste au Burkina

© YEMPABOU AHMED OUOBA / AFP

François Compaoré, frère cadet de l'ancien président déchu burkinabè Blaise Compaoré, a été arrêté dimanche matin par la police française à l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle, près de Paris, en vertu d'un mandat d'arrêt international délivré par le Burkina Faso, dans l'enquête sur l'assassinat d'un journaliste en 1998, a appris l'AFP de sources concordantes.

Placé en rétention à l’aéroport. Interpellé alors qu'il arrivait d'Abidjan, en Côte d'Ivoire, François Compaoré, 63 ans, s'est vu notifier ce mandat d'arrêt, selon une source aéroportuaire et son avocat, confirmant une information de Jeune Afrique. Il se trouvait dimanche en rétention dans les locaux de la police aux frontières, et doit être présenté à la justice "sous 48 heures", a déclaré Me Pierre-Olivier Sur. Le procureur doit notamment dire s'il maintient en liberté ou garde en détention François Compaoré. 

Inculpé d'"incitation à assassinat". François Compaoré est visé depuis mai dernier par ce mandat d'arrêt international dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat au Burkina du journaliste Norbert Zongo, le 13 décembre 1998, pour lequel il est formellement inculpé "d'incitation à assassinat", selon Jeune Afrique. François Compaoré "a été entendu trois fois par la commission d'enquête internationale et trois autres fois par une juridiction d'instruction au Burkina, or chacune de ces deux procédures l'a disculpé" dans ce dossier, fait valoir son avocat en France.

Jusqu'à présent, précise l'hebdomadaire, François Compaoré circulait librement entre la Côte d'Ivoire - où est exilé l'ancien président Blaise Compaoré - et la France, où résident sa femme et ses enfants. Il s'est enfui du pays lors de l'insurrection populaire d'octobre 2014 et a obtenu la nationalité ivoirienne en même temps que son frère.