Le début de la fête de l'Aïd

  • A
  • A
Le début de la fête de l'Aïd
Partagez sur :

Les musulmans commémorent le sacrifice d'Abraham. Mais cette année encore, les capacités des abattoirs sont limitées en France.

L'Aïd El-Kebir débute vendredi pour les musulmans de France. La plus importante fête de l'Islam commémore le sacrifice d'Abraham qui était prêt à égorger son fils Ismaël sur l'ordre d'Allah. Dieu, ayant constaté son obéissance, a arrêté son bras et lui a donné un mouton à égorger à la place. Voilà pourquoi cette fête est synonyme d’abattage de mouton.

Mais cette année encore, les capacités des abattoirs sont limitées. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a réitéré sa recommandation d'étaler l'abattage sur les trois jours de l'Aïd.

En Seine-Saint-Denis, aucun site temporaire n'a été autorisé. A Marseille, qui compte 500.000 musulmans, il n'y a que deux sites d'abattage officiel. Mais aucun en dur. C'est sous la tente que les moutons sont sacrifiés, dans les quartiers nord. Ecoutez le reportage de Nathalie Chevance :

Le CFCM a rappelé que "le sacrifice des animaux doit se faire dans les abattoirs agréés dans le strict respect de la réglementation en vigueur et des principes religieux qui régissent l'abattage rituel".

A Lyon, la Grande mosquée et une société implantée en Ile-de-France, proposent le sacrifice par procuration sur leurs sites web et expédient ensuite la viande par camion frigorifique jusqu'aux clients.