Le corps de Raymond Gouardo exhumé

  • A
  • A
Le corps de Raymond Gouardo exhumé
Partagez sur :

Des tests ADN vont être effectués pour déterminer si "l’Ogre de Meaux" est impliqué dans le meurtre de quatre fillettes en 1987.

Le corps de Raymond Gouardo a été exhumé jeudi au cimetière de Coulommes, en Seine-et-Marne, afin que soient réalisés des prélèvements ADN. Le corps a été emmené à l'institut médico-légal de Paris, où les prélèvements ont été effectués, avant d'être inhumé à nouveau dans l'après-midi au cimetière de Coulommes, en Seine-et-Marne. Il s’agit de vérifier si Raymond Gouardo, mort en 1999, est impliqué dans quatre affaires de meurtres de fillettes en région parisienne en 1987.

C’est un juge d'instruction d'Evry qui a ordonné l’exhumation, dans le cadre d’une enquête sur le meurtre de Sabine Dumont, 9 ans, retrouvée morte en juin 1987 dans l’Essonne. Un ADN masculin avait été retrouvé sur le sweat-shirt de la victime. Les résultats des comparaisons génétiques devraient être connus dans les 15 jours.

Les enquêteurs se demandent si Raymond Gouardo peut être lié au meurtre de Virginie Delmas, 10 ans, Hemma Greedharry, 10 ans, et Perrine Vigneron, 7 ans, en 1987. Les trois fillettes avaient été retrouvées mortes respectivement à Mareuil-les-Meaux en Seine-et-Marne, à Châtillon-sous-Bagneux dans les Hauts-de-Seine et à Chelles en Seine-et-Marne.

Le 19 mai, quatre juges d'instruction de Bobigny en Seine-Saint-Denis, Nanterre dans les Hauts-de-Seine, Evry dans l’Essonne et Meaux en Seine-et-Marne, se sont réunis pour "des échanges d'informations sur leurs dossiers respectifs" par rapport "à l'hypothèse Raymond Gouardo" concernant ces affaires.

Raymond Gouardo est mort en 1999 après avoir violé et maltraité pendant 28 ans sa fille Lydia. Aujourd’hui âgée de 46 ans, celle-ci a eu six enfants de son père – légitime mais pas biologique – entre 1982 et 1993, sans que les services sociaux ni la justice ne se portent à son secours.