Le "corbeau" remis en liberté

  • A
  • A
Le "corbeau" remis en liberté
Partagez sur :

L’auteur présumé des lettres de menaces, adressées notamment à Nicolas Sarkozy, reste mis en examen.

La cour d'appel de Paris a ordonné mardi la remise en liberté de Thierry Jérôme. Cet homme de 51 ans avait été arrêté le 20 septembre dernier dans l’Hérault. Il est soupçonné d’être l'auteur des lettres contenant des menaces de mort, accompagnées de balles, qui avaient été adressés à Nicolas Sarkozy et à d’autres personnalités, notamment plusieurs élus locaux et ministres.

Ce "corbeau" reste cependant mis en examen pour "menaces de mort matérialisées par des écrits et objets" et "infraction à la législation sur les munitions". Le parquet avait requis son placement sous mandat de dépôt en raison du "risque de réitération des faits" que présentait cet homme. Mais pour son avocat, Me Massimo Bianchi, la place de Thierry Jérôme n'était pas en prison mais à l'hôpital.

Handicapé sans emploi, ce quinquagénaire était jusque là inconnu des services de police. Interviewée sur Europe 1début octobre, sa fille a expliqué qu’il souffrait d’une maladie dont elle n’a cependant pas voulu dire le nom. "Les médecins se le passaient comme cobaye. Ils le pensaient fou", a-t-elle expliqué.

L'homme reste astreint à un contrôle judiciaire strict comprenant une obligation de traitement et de soins, l'interdiction de détenir une arme et de fréquenter un stand de tir.