Le comédien Sim est mort

  • A
  • A
Le comédien Sim est mort
Partagez sur :

Simon Berryer, de son vrai nom, était un acteur et un écrivain français. Ses obsèques auront lieu vendredi à Roquebrune-sur-Argens.

Le comédien Sim est mort dimanche matin d'une embolie à Saint-Raphaël, dans le Var. Il était âgé de 83 ans, a indiqué le service de presse de la série de France 3 Louis le Brocante dont il était l'un des protagonistes. Sim était hospitalisé depuis quelques jours pour une pneumonie.

Ses obsèques auront lieu vendredi à Roquebrune-sur-Argens dans le Var où Sim résidait depuis de nombreuses années. Une messe sera célébrée à 10h30 en l'église Saint-Pierre-Saint-Paul

Né Simon Berryer le 21 juillet 1926 à Cauterets (Hautes-Pyrénées), fils d'un ingénieur, il débute sa vie professionnelle en 1946 comme opérateur de cinéma. Son talent pour les grimaces et son humour lui ouvre très vite les portes des cabarets de Paris où il présente à partir de 1953 un tour de chant comique.

Découvert par Jean Nohain, l'un des pionniers de la télévision, Sim connaît un immense succès populaire avec la baronne de la Tronche-en-biais, personnage grotesque et grimaçant qu'il incarne dans une émission de Guy Lux.

Sim joue par ailleurs dans plusieurs films, notamment de Michel Audiard (Une veuve en or/1969, Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas...mais elle cause/1969). On le retrouve aussi dans La vocce della luna (1990) de Federico Fellini, Astérix et Obélix contre César (1999) de Claude Zidi, ainsi que plus récemment dans Astérix et Obélix aux Jeux olympiques (2008) de Frédéric Forestier et Thomas Langmann où il joue le personnage d'Agecanonix.

Depuis quelques années, il réservait ses engagements à Louis la brocante, sur France 3. Le dernier épisode auquel il a participé sera diffusé le 24 septembre. Au théâtre, il interprète notamment deux oeuvres de Victor Lanoux, Le Tourniquet (1987) et La Ritournelle (1989), puis sa propre pièce, Une cloche en or (1992).

Sim a publié plusieurs livres de souvenirs ou d'humour, notamment Elle est chouette ma gueule (1983, prix Scarron), Pour l'humour de Dieu (1985), Elles sont chouettes mes femmes (1986, prix Alphonse Allais) et le Petit Simon (1994).Il a enregistré trois disques : J'aime pas les rhododendrons (1970), Ma chemise grise (1978, disque d'or et grand prix disco-humour) et Quoi, ma gueule (1980).

Regardez Sim en duo avec Patrick Topaloff dans une parodie de Grease, en 1978 :

Il a publié plusieurs livres de souvenirs ou d'humour, notamment Elle est chouette ma gueule (1983, prix Scarron), Pour l'humour de Dieu (1985), Elles sont chouettes mes femmes (1986, prix Alphonse Allais) et le Petit Simon (1994).

> La dernière interview de Sim sur Europe 1

> Sim "était un vrai comique", racontent ses amis