Le CHU de Brest lourdement condamné pour erreur médicale

  • A
  • A
Le CHU de Brest lourdement condamné pour erreur médicale
La jeune femme a été reconnue physiquement inapte à son poste de coiffeuse et a été licenciée dans la foulée.@ FRED TANNEAU / AFP
Partagez sur :

Le Centre Hospitalier Universitaire de Brest vient d'être condamné à verser 285.000 euros à une patiente victime d'une importante erreur médicale lors d'une IVG.

Elle avait dû subir quatre opérations chirurgicales, souffre des séquelles importantes et d'une altération de la vie quotidienne sur le long terme : la justice lui a donné raison. Suite à une grave erreur médicale, le Centre Hospitalier Universitaire de Brest a été condamné à verser 285.000 euros à une patiente qui avait dû interrompre sa grossesse en raison "d'une embryopathie d'origine génétique". 

Deux opérations chirurgicales supplémentaires.Comme le rapporte Le Télégramme, "le muscle utérin a été perforé et une partie des intestins aspirés par la canule" comme l'a souligné le jugement du tribunal administratif. La jeune femme de 29 ans avait alors dû subir deux interventions chirurgicales les 12 et 19 février 2009 avant de séjourner un mois à l’hôpital. 

Préjudices causés à sa vie familiale. Depuis, la jeune femme a été reconnue physiquement inapte à son poste de coiffeuse et a été licenciée dans la foulée. Le CHU devra donc rembourser sa perte de salaire sur cette période (15.612 euros) partiellement compensée par l'Assurance-maladie, ainsi que des dédommagements liés à son déficit fonctionnel temporaire (16.000 euros), déficit fonctionnel permanent (32.000 euros) et aux préjudices causés à elle et à sa famille (36.000 euros).