Le casque désormais obligatoire à vélo pour les moins de 12 ans

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

A partir du 22 mars, les enfants de moins de 12 ans doivent obligatoirement porter un casque à vélo. Et pas question de ressortir une antiquité, ou de prendre un casque de chantier.

Avis aux amateurs de vélo : dès mercredi, les enfants de moins de 12 ans ont l'obligation de porter un casque à bicyclette. La mesure concerne même ceux installés sur les sièges bébés. Il est donc grand temps de s'équiper. Mais attention, il ne faut pas lésiner sur la qualité. 

Prévenir les blessures à la tête. En effet, chez les enfants de moins de 10 ans, c'est la tête qui est touchée dans la moitié des cas de chute à vélo. Et selon les experts, le port du casque divise par trois la gravité des blessures à la tête. "Chez les enfants, beaucoup de chutes se font quasiment à l'arrêt. Et une chute sur la tête, même à l'arrêt, peut tuer ou blesser très gravement. Lorsqu'on est avec un enfant, dans un parc ou dans le jardin, il faut faire porter un casque aux enfants", affirme Emmanuel Renard, directeur de l'Education et de la Formation de l'association Prévention routière.

Certains parents hostiles à la mesure. Si les enfants interrogés par Europe 1 se disent plutôt prêts à porter un casque, la mesure semble accessoire, voire inutile, pour leurs parents. "Le vélo, c'est le moment de liberté ! Déjà il y a un casque quand on fait du ski, là c'est trop !", râle une mère de famille. "Nous, on n'a pas mis de casques, on ne va pas obliger les enfants à être surprotégés", estime un père. Pour les parents récalcitrants, une amende de 135 euros (minorée à 90 euros) est prévue.

Comment choisir et porter son casque ?

Attention, tous les casques ne se valent pas. Un bon casque doit être homologué CE. Il doit être adapté à la taille de la tête de l'enfant, bien réglé et surtout, avec la mentonnière attachée pour qu'il ne saute pas en cas de chutes.