Le Carnaval de Nice sous haute sécurité

  • A
  • A
Le Carnaval de Nice sous haute sécurité
Plus d'un million de personnes sont attendues cette année pour le Carnaval de Nice.@ VALERY HACHE / AFP
Partagez sur :

Jusqu'à un million de spectateurs sont attendus dès samedi dans les rues de Nice. Mais cette année, la sécurité est la priorité.

Les autorités ne veulent prendre aucun risque. Pas question d'annuler le traditionnel Carnaval de Nice, qui s'ouvrira bien samedi, mais le périmètre de la fête sera tout de même réduit. Si les grandes parades et corsos fleuris sont maintenus, les carnavals de quartier et défilés d'enfants ont quant à eux été annulés.

Surveillance, palpations et détection de métaux. Aucune menace particulière ne pèse sur l’événement, mais les autorités préfèrent éviter la multiplication des rassemblements. Depuis plusieurs jours, pompiers et hôpitaux sont en alerte. Le nombre de policiers mobilisés reste lui confidentiel. Et le directeur de cabinet du préfet des Alpes-Maritimes en appelle au civisme de la population. "L'ensemble du périmètre sera étroitement surveillé par des policiers en tenue, par des policiers en civil et par la vidéo-protection de la ville de Nice qui est extrêmement importante", explique Xavier Loche. "Toutes les personnes seront filtrées, palpées, y compris les personnes qui viennent déguisées. Il y aura aussi de la détection de métaux", détaille-t-il au micro d'Europe 1.

Certains déguisements interdits. Cette année, mieux vaut oublier la panoplie d'Obélix ou du Yéti. Certains déguisements, les plus gros, sont interdits, comme les armes factices. "L'an dernier, on a malheureusement eu des exemples de personnes qui sont venues déguisées en militaires, en Mister T, en Lara Croft. C'est un évènement auquel tout le monde est attaché, qui est important économiquement, mais il faut que ça se fasse en toute responsabilité", rappelle Xavier Loche. A Nice, plus d'un million de visiteurs sont attendus jusqu'au 28 février.